Last Updated: Tuesday, 23 May 2017, 14:34 GMT

Ouganda : information sur la force de l'opposition après les élections de février 2006; cas de mauvais traitements infligés par les autorités aux membres et aux partisans des partis de l'opposition (novembre 2005-janvier 2007)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 22 February 2007
Citation / Document Symbol UGA102199.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Ouganda : information sur la force de l'opposition après les élections de février 2006; cas de mauvais traitements infligés par les autorités aux membres et aux partisans des partis de l'opposition (novembre 2005-janvier 2007), 22 February 2007, UGA102199.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/469cda431e.html [accessed 23 May 2017]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Force de l'opposition politique

Le 23 février 2006, des élections parlementaires et présidentielles ont été tenues en Ouganda (African Elections Database 15 juin 2006; HRW 3 mars 2006). Yoweri Museveni, chef du Mouvement de résistance nationale (National Resistance Movement – NRM), a gagné les élections présidentielles en obtenant plus de 59 p. 100 du vote (ibid.; African Elections Database 15 juin 2006). Le Dr Kizza Besigye, chef du Forum pour le changement démocratique (Forum for Democratic Change – FDC), a terminé deuxième en récoltant environ 37 p. 100 du vote (ibid.; HRW 3 mars 2006). Comparativement aux résultats des élections présidentielles de 2001, l'appui accordé à M. Besigye a augmenté de près de 10 p. 100, alors que celui accordé à M. Museveni a diminué de 10 p. 100 (Africa Confidential 3 mars 2006, 1; African Elections Database 15 juin 2006). Les autres candidats aux élections présidentielles de 2006, ayant obtenu tout juste plus de 3 p. 100 des votes à eux tous, étaient John Ssebaana Kizito du Parti démocratique (Democratic Party – DP), Abed Bwankia, candidat indépendant, et Miria Obote du Congrès populaire de l'Ouganda (Uganda People's Congress – UPC) (ibid.).

Les candidats du NRM ont gagné les élections parlementaires de 2006 en Ouganda en remportant 191 des 284 sièges du Parlement au suffrage direct (ibid.). Les candidats du FDC ont gagné 37 sièges, ce qui fait du FDC le principal parti de l'opposition au Parlement (ibid.; Africa Confidential 3 mars 2006, 1).

Le chef du FDC, M. Besigye, a refusé d'accepter les résultats des élections de 2006 en alléguant qu'ils avaient été truqués (ibid.; voir aussi HRW 3 mars 2006). En mars 2006, Africa Confidential a signalé que les représentants du FDC croient que les élections ont été marquées par [traduction] « une manipulation à grande échelle, le trucage des résultats, de l'intimidation et des violations des droits de la personne » (3 mars 2006, 1).

Traitement réservé aux membres et aux partisans des partis de l'opposition

Selon World Report 2007 de Human Rights Watch (HRW), en 2006, [traduction] « des chefs de l'opposition ont été menacés de poursuites judiciaires ou poursuivis en justice » (janv. 2007, 3). En novembre 2005, le Dr Kizza Besigye, chef du FDC et candidat à la présidence, a été arrêté et accusé de viol et de trahison (AI 23 mai 2006; ibid. 21 févr. 2006; Daily Monitor 29 août 2006). Les crimes dont il a été accusé seraient passibles de la peine capitale (ibid.).

Dans une déclaration publique du 21 février 2006, Amnesty International (AI) s'inquiète de ce [traduction] « qu'il puisse y avoir un motif politique » derrière les accusations portées contre M. Besigye. Dans le même ordre d'idées, HRW affirme dans son World Report 2007 que des poursuites judiciaires ont été intentées contre le chef du FDC [traduction] « dans le cadre d'une tentative manifeste de miner sa campagne présidentielle » (janv. 2007, 3). D'autres sources consultées signalent que les [traduction] « nombreuses » comparutions de M. Besigye devant les tribunaux avant les élections ont nui à sa campagne (UE 24 févr. 2006; Africa Confidential 3 mars 2006).

En mars 2006, M. Besigye a été acquitté des accusations de viol portées contre lui (Daily Monitor 29 août 2006; Nations Unies 7 mars 2006). Un article du 12 janvier 2007 de Reuters signale que M. Besigye demeure en liberté sous caution relativement aux accusations de trahison.

Dans son World Report 2007, HRW signale que les élections présidentielles et parlementaires de 2006 en Ouganda ont été [traduction] « entachées par les manouvres d'intimidation menées contre l'opposition » (janv. 2007, 1). Selon le rapport, en janvier 2006, des cas de [traduction] « voies de fait et manouvres d'intimidation relatives aux élections » ont été signalés à l'Escouade des infractions électorales (Electoral Offences Squad) des forces policières de l'Ouganda (HRW janv. 2007, 3). La majorité des allégations viseraient le NRM et des représentants du gouvernement (ibid.; voir aussi Africa Confidential 17 févr. 2006). Selon un article paru le 3 mars 2006 dans le journal The Monitor, de Kampala, le FDC a affirmé que certains policiers responsables de la sécurité le jour des élections [traduction] « ont harcelé, intimidé et torturé » des membres du parti.

Des sources médiatiques et des organisations de défense des droits de la personne consultées par la Direction des recherches signalent que des violences ont été commises contre des partisans du FDC rassemblés dans des lieux publics (The Monitor 26 févr. 2006; AI 23 mai 2006; IPS 21 févr. 2006; Nations Unies 17 févr. 2006; Africa Confidential 17 févr. 2006). Selon le Report 2006 d'AI, en novembre 2005, la police antiémeute [traduction] « a utilisé des munitions réelles, du gaz lacrymogène et des canons à eau » contre des partisans du FDC qui s'étaient réunis à Kampala pour contester l'arrestation de M. Besigye (23 mai 2006). Un article de janvier 2006 de l'Africa Research Bulletin mentionne qu'après que M. Besigye a été libéré de prison, la police antiémeute a lancé du gaz lacrymogène contre des partisans du FDC qui célébraient à Kampala, et que d'autres partisans ont été [traduction] « battus [...] alors qu'ils scandaient et chantaient » (janv. 2006, 16515).

Pendant la période électorale, des sources ont également fait mention de cas de violences commises à l'égard de partisans du FDC (Nations Unies 17 févr. 2006; IPS 21 févr. 2006; New Vision 22 févr. 2006; The Monitor 18 févr. 2006). Le 15 février 2006, un soldat a ouvert le feu sur une foule de partisans du FDC dans la banlieue de Kampala (ibid.; IPS 21 févr. 2006); trois partisans du FDC ont été tués et plusieurs autres ont été blessés (The Monitor 18 févr. 2006; voir aussi IPS 21 févr. 2006 et Nations Unies 17 févr. 2006). Le 20 février 2006, plusieurs personnes ont été blessées à Mukono lorsque les soldats au volant de sept camions blindés ont foncé dans un groupe de partisans du FDC (The Nation 20 févr. 2006; IPS 21 févr. 2006). Deux jours plus tard, à Jinja, la police aurait utilisé du gaz lacrymogène pour disperser une foule de partisans du FDC (New Vision 22 févr. 2006). Selon un article paru dans The Monitor, le 25 février 2006, du gaz lacrymogène a également été utilisé pour disperser des partisans du FDC réunis au bureau central du parti pour contester le résultat des élections (26 févr. 2006). Le 26 février 2006, l'armée ougandaise aurait retenu deux partisans du FDC sous la menace d'une arme à feu à Kitgum [nord de l'Ouganda (Kitgum District s.d.)], et elle en aurait [traduction] « battu plusieurs autres » qui protestaient (The Monitor 2 mars 2006).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Africa Confidential [Londres]. 3 mars 2006. Vol. 47, no 5. « Uganda: Museveni Wins, at a Price ».
_____ . 17 février 2006. Vol. 47, no 4. « Uganda: Judges and Generals ».

African Elections Database. 15 juin 2006. « Elections in Uganda ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]

Africa Research Bulletin [Londres]. Janvier 2006. Vol. 43, no 1. « Uganda: Besigye Freed ».

Amnesty International (AI). 23 mai 2006. « Uganda ». Amnesty International Report 2006. [Date de consultation : 11 janv. 2007]
_____ . 21 février 2006. « Uganda: Parties and Election Candidates Must Respect Human Rights ». (AFR 59/002/2006) [Date de consultation : 19 janv. 2007]

Daily Monitor [Kampala]. 29 août 2006. Emmanuel Gyezaho. « Uganda: Opposition Leader Sues Government Over Rape Charges ». (Factiva/BBC Monitoring)

Human Rights Watch (HRW). Janvier 2007. « Uganda ». World Report 2007. [Date de consultation : 22 janv. 2007]
_____ . 3 mars 2006. « Uganda: Election Irregularities Require Judicial Probe ». [Date de consultation : 19 janv. 2007]

Inter Press Service (IPS). 21 février 2006. Evelyn Kiapi Matsamura. « Uganda – Politics-Uganda: "Things Already Don't Look Good" ».

Kitgum District. S.d. « District Information Portal ». [Date de consultation : 24 janv. 2007)

The Monitor [Kampala]. 3 mars 2006. Francis Mugerwa Kibaale. « Police Probe Intimidation Claims by FDC ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]
_____ . 2 mars 2006. Jimmy Kwo. « Army Beats Civilians in Kitgum ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]
_____ . 26 février 2006. Evelyn Lirri. « Police Disperse FDC Supporters ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]
_____ . 18 février 2006. Robert Isaur et Robert Mukombozi. « Mengo Killings Show NRM is Falling Apart, Says Col. Besigye ». [Date de consultation : 24 janv. 2007]

The Nation [Nairobi]. 20 février 2006. Hussein Bogere. « Trucks Injure Seven Besigye Supporters ». [Date de consultation : 24 janv. 2007]

Nations Unies. 7 mars 2006. Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN). « Uganda: Main Opposition Leader Acquitted of Rape Charge ». [Date de consultation : 19 janv. 2007]
_____ . 17 février 2006. Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN). « Uganda: Appeal for Calm After Two Killed in Election Violence ». [Date de consultation : 19 janv. 2007]

New Vision [Kampala]. 22 février 2006. Abubaker Mukose. « Jinja Police Teargas FDC Supporters ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]

Reuters. 12 janvier 2007. « Uganda Frees Three Opposition Treason Suspects ». (Factiva)

Union européenne (UE). 24 février 2006. Mission d'observation électorale (MOE). « Positive Process On Election Day But Lack of Level Playing Field for Political Contestants ». [Date de consultation : 22 janv. 2007]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : AllAfrica, British Broadcasting Corporation (BBC), États-Unis – Department of State, Europa World Plus, European Country of Origin Information Network (ecoi.net), Foundation for Human Rights Initiative (FHRI), Freedom House, Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC), Royaume-Uni – Home Office.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries