Last Updated: Friday, 29 July 2016, 15:01 GMT

Liban : information indiquant si les autorités libanaises tiennent un registre des citoyens libanais qui ne se sont pas acquittés de leurs obligations militaires avant l'abolition de la conscription; information indiquant si ces citoyens peuvent être identifiés à leur entrée au Liban ou à leur sortie du pays

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 11 February 2010
Citation / Document Symbol LBN103354.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Liban : information indiquant si les autorités libanaises tiennent un registre des citoyens libanais qui ne se sont pas acquittés de leurs obligations militaires avant l'abolition de la conscription; information indiquant si ces citoyens peuvent être identifiés à leur entrée au Liban ou à leur sortie du pays, 11 February 2010, LBN103354.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4e02e99a2.html [accessed 29 July 2016]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Un agent de l'ambassade du Liban à Ottawa et des représentants d'organisations de défense des droits de la personne au Liban affirment que les autorités libanaises tiennent un registre des citoyens libanais qui ne se sont pas acquittés de leurs obligations militaires avant l'abolition de la conscription; ces personnes peuvent être identifiées à leur entrée au Liban ainsi qu'à leur sortie du pays (Liban 8 janv. 2010; Alkarama 12 janv. 2010; CLDH 17 janv. 2010).

Le 8 janvier 2010, dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le consul de l'ambassade du Liban à Ottawa a signalé que l'armée libanaise fournit à tous les postes frontaliers une liste des citoyens qui se sont soustraits au service militaire. Selon le consul, lorsqu'il retrouve sur sa liste le nom d'une personne qui se présente à la frontière, le service de sécurité générale de l'immigration et des frontières (General Security of the Immigration and Border Services) demande que l'affaire soit remise aux autorités militaires de l'armée libanaise pour examen (Liban 8 janv. 2010). Il a ajouté que cette personne ne peut quitter le Liban tant que le dossier n'est pas réglé (ibid.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches le 17 janvier 2010, le président du Centre libanais des droits humains (CLDH), organisation de défense des droits de la personne qui lutte contre la détention arbitraire et les disparitions forcées au Liban, a affirmé que toute personne ne s'étant pas soumise au service militaire obligatoire avant 2007 pouvait être identifiée à l'aéroport international de Beyrouth, à son entrée au Liban ou à sa sortie du pays, et qu'elle était susceptible d'être arrêtée sur-le-champ (CLDH 17 janv. 2010).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Alkarama for Human Rights. 12 janvier 2010. Communication écrite envoyée par un chercheur.

Centre libanais des droits humains (CLDH). 17 janvier 2010. Communication écrite envoyée par le président.

Liban. 8 janvier 2010. Ambassade du Liban à Ottawa. Communication écrite envoyée par le consul.

Autres sources consultées

Sources orales : Les tentatives faites pour joindre dans les délais fixés un représentant des forces armées du Liban ont été infructueuses.

Sites Internet, y compris : Amnesty International (AI), Coalition pour mettre fin à l'utilisation des enfants soldats, États-Unis - Department of State's Country Reports on Human Rights Practices for 2008, European Country of Origin Network (ecoi.net), Factiva, Human Rights First (HRF), International Crisis Group, Internationale des résistant(e)s à la guerre (IRG), Legislationline, Middle East Forum, Middle East Media Research Institute (MEMRI), The Mideast Monitor, Nations Unies - Refworld, Washington Institute for Near East Policy.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries