Last Updated: Friday, 24 October 2014, 10:31 GMT

Tanzanie : information sur la renonciation à la citoyenneté tanzanienne, procédure et documents requis

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 10 April 2008
Citation / Document Symbol TZA102818.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Tanzanie : information sur la renonciation à la citoyenneté tanzanienne, procédure et documents requis, 10 April 2008, TZA102818.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4829b51f2.html [accessed 24 October 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

L'information contenue dans les deux paragraphes suivants a été fournie par un représentant du haut-commissariat de la République-Unie de Tanzanie à Ottawa au cours d'un entretien téléphonique qui s'est déroulé le 3 avril 2008.

La Tanzanie ne reconnaît pas la double citoyenneté; par conséquent, lorsqu'un Tanzanien obtient la citoyenneté d'un autre pays, on considère qu'il a renoncé à sa citoyenneté tanzanienne (Tanzanie 3 avr. 2008). Dans un pays qui reconnaît la double citoyenneté, comme le Canada, les Tanzaniens peuvent tenter de conserver leur passeport de la Tanzanie, mais lorsqu'ils obtiennent une deuxième citoyenneté, le gouvernement de la Tanzanie ne les considère plus comme des Tanzaniens (ibid.). Selon le représentant, dans pareils cas, [traduction] " il n'y a pas de procédure " pour renoncer à la citoyenneté tanzanienne (ibid.).

Toutefois, dans un pays qui ne reconnaît pas la double citoyenneté, un Tanzanien peut être obligé de renoncer à sa citoyenneté tanzanienne et d'obtenir une confirmation officielle de sa renonciation auprès du gouvernement de la Tanzanie avant d'obtenir la nouvelle citoyenneté (ibid.). Pour renoncer à la citoyenneté tanzanienne, l'intéressé peut envoyer une lettre aux autorités responsables de l'immigration en Tanzanie ou à une ambassade de la Tanzanie (qui transmettra la lettre aux autorités) (ibid.; voir aussi Tanzanie s.d.). La personne doit également remettre son passeport tanzanien (Tanzanie 3 avr. 2008). Le représentant a mentionné qu'il y a aussi un formulaire à remplir; toutefois, ce formulaire n'est pas disponible au Canada (ibid.).

Le site Internet de l'ambassade de la République-Unie de Tanzanie dans les pays nordiques et les pays baltes, située à Stockholm, en Suède, offre d'autres détails sur la renonciation à la citoyenneté tanzanienne (Tanzanie s.d.). Le site Internet mentionne que l'ambassade reçoit des demandes de renonciation et les transmet au bureau de l'immigration du ministère des Affaires intérieures (Ministry of Home Affairs) de Tanzanie (ibid.). La personne qui renonce à sa citoyenneté doit remplir deux originaux du [traduction] " formulaire de renonciation " et les faire signer par un magistrat ou un commissaire aux serments (p. ex. un greffier, un avocat ou un notaire) (ibid.). De plus, le demandeur doit présenter trois photos passeport et une lettre d'offre de nouvelle citoyenneté, en plus de payer les frais de traitement et de poste appropriés, soit 1 090 couronnes suédoises (SEK) [1 SEK = 0,17 $CAN (Canada 4 avr. 2008)] (Tanzanie s.d.). Le demandeur doit également remettre son passeport tanzanien (ibid.).

Le site Internet de l'ambassade de la République-Unie de Tanzanie dans les pays nordiques et les pays baltes indique également que la procédure de renonciation à la citoyenneté tanzanienne prend [traduction] " au minimum deux mois [et que] [l']ambassade informera le demandeur de la décision " (Tanzanie s.d.). Cependant, les demandeurs peuvent suivre l'état de leur demande directement auprès des autorités responsables de l'immigration en Tanzanie (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Canada. 4 avril 2008. Banque du Canada. " Daily Currency Converter ". [Date de consultation : 4 avr. 2008]

Tanzanie. 3 avril 2008. Haut-commissariat de la République-Unie de Tanzanie à Ottawa. Entretien téléphonique avec un représentant.
_____. S.d. Ambassade de la République-Unie de Tanzanie dans les pays nordiques et les pays baltes. " Renunciation of Tanzania Citizenship ". [Date de consultation : 3 avr. 2008]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : European Country of Origin Information Network (ecoi.net); Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) – RefWorld; Tanzanie – ambassade de la République-Unie de Tanzanie à Berlin; Tanzanie – Haut-commissariat de la République-Unie de Tanzanie à Ottawa; Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld