Last Updated: Thursday, 24 April 2014, 11:39 GMT

Russie : mise à jour de RUS33941.E du 10 mars 2000 sur le traitement réservé aux Tatars

Publisher Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 17 January 2003
Citation / Document Symbol RUS40190.EF
Cite as Immigration and Refugee Board of Canada, Russie : mise à jour de RUS33941.E du 10 mars 2000 sur le traitement réservé aux Tatars, 17 January 2003, RUS40190.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/47d651be2d.html [accessed 24 April 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Les Tatars seraient la plus grosse minorité ethnique de Russie (CIDCM août 2002). Ses 5 522 100 membres se subdivisent en groupes ethno-territoriaux : les Volgas-Ourals (Kazans, Kasimovs et Mishars), les Sibériens (dont les Tobols, Taras, Tioumens) et les Astrakhans (Iourtovsks et Koundrovsks) (NUPI s.d.). Selon la mise à jour de 2002 du projet sur les minorités à risque (Minorities at Risk – MAR), les Tatars seraient concentrés dans la république titulaire du Tatarstan, même si bon nombre d'entre eux n'y vivent pas (CIDCM août 2002).

Aucun rapport qui décrit en détail les mauvais traitements réservés aux Tatars de souche en Russie n'a pu être trouvé parmi les sources consultées par la Direction des recherches. En 2002, Amnesty International a mentionné que les membres des minorités visibles en Russie [traduction] « semblaient faire l'objet de façon disproportionnée » de vérifications d'identité menant souvent à des demandes de pots-de-vin, à de l'extorsion et à l'imposition de sanctions arbitraires (2002). Selon un deuxième rapport, les doléances des Tatars sont en général liées à leur désir d'autonomie et à leur impression d'être socialement et économiquement désavantagés par rapport aux Russes (CIDCM août 2002). Ces doléances sont exprimées, par exemple, par le centre public de tout le Tatarstan (All-Tatar Public Center – ATPC), centre nationaliste situé à Kazan et qui a caractérisé la politique russe comme [traduction] « coloniale, illégale et visant l'"élimination ultime" de la nation tatare et de ses peuples (Strana.ru 15 avr. 2002). En outre, les députés du Tatarstan ont protesté contre le plan de la Douma russe de diviser les Tatars en six groupes ethniques dans le cadre du recensement de 2002 (RFE/RL 10 déc. 2001). Un ethnologue tatar a décrit ce plan comme [traduction] « subversif » et visant à affaiblir ce groupe ethnique (ibid. 17 déc. 2001).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Amnesty International. 2002. « Ethnic Minorities Under Attack ». Justice for Everybody: Human Rights in the Russian Federation. [Date de consultation : 15 janv. 2003]

Center for International Development and Conflict Management (CIDCM). Août 2002. Amy Pate, Darya Puskina et Mizan Rahman Khan. « Tatars in Russia ». (Minorities at Risk). [Date de consultation : 14 janv. 2003]

Norwegian Institute for International Affairs (NUPI). s.d. Centre for Russian Studies. « Ethnic Groups: Tatars ». [Date de consultation : 14 janv. 2003]

Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL). 17 décembre 2001. Tatr-Bashkir Daily Report. « Scholar Says Tatars May "Lose" Majority Status After Census ». [Date de consultation : 15 janv. 2003]
_____. 10 décembre 2001. Newsline. Vol. 5, No 232, Partie I. « Tatar Officials Protest Census Plan ». (Tatar-L Listserve) [Date de consultation : 15 janv. 2003]

Strana.ru [Moscou, en russe]. 15 avril 2002. « Tatar Congress Slates Russia's "Colonial" Policy, Seeks Volga-Urals Union ». (BBC Worldwide Monitoring 17 avr. 2002/WNC)

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris :

ACCORD 8th European Country of Origin Information Seminar Vienne, 28-29 juin 2002

Andrei Sakharov Foundation

Centre for European Migration and Ethnic Studies

Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) Second Report on the Russian Federation (16 mars 2001)

Committee for the Protection of Human Rights in Tatarstan

Conseil de l'Europe

Ethnobarometer

European Research Center on Migration and Ethnic Relations (ERCOMER)

Fédération internationale Helsinki pour les droits de l'homme

Freedom House

Human Rights in Russian Regions 2000 (Moscou Helsinki)

Human Rights Watch

MINELRES

Organisation des peuples et des nations non représentés

ReliefWeb

Russian Human Rights Institute

Russian Regional Report

Tatar-L Listserve

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries