Last Updated: Friday, 29 August 2014, 14:18 GMT

Guyana : information indiquant si les Indo-Guyanais sont visés en raison de leur origine ethnique par des bandes des criminels (janvier-octobre 2008)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 7 October 2008
Citation / Document Symbol GUY102909.F
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Guyana : information indiquant si les Indo-Guyanais sont visés en raison de leur origine ethnique par des bandes des criminels (janvier-octobre 2008), 7 October 2008, GUY102909.F, available at: http://www.refworld.org/docid/492ac79411.html [accessed 30 August 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Dans les Country Reports on Human Rights Practices for 2006, on peut lire que les tensions ethniques entre les citoyens d'ascendance africaine et ceux d'origine sud-asiatique se font toujours sentir au sein de la société et de la vie politique guyanaises (États-Unis 6 mars 2007, sect. 5; voir aussi Freedom House 2007 et BBC 8 févr. 2008).

Le 26 janvier 2008, 11 personnes ont été assassinées dans le village de Lusignan situé à environ une quinzaine de kilomètres de la capitale Georgetown (Indo-Asian News Service, 31 janv. 2008). La population du village est en majorité d'origine indo-guyanaise (BBC 8 févr. 2008; Global Insight Daily Analysis 28 janv. 2008).

Un article du Latin American Weekly Report signale que le chef de gang Rondell Rawlins a revendiqué la responsabilité de la tuerie de Lusignan (28 févr. 2008; voir aussi Indo-Asian News Service 19 févr. 2008). Cet homme vient de Buxton, un village qui serait [traduction] « le théâtre de tensions raciales, d'assassinats et de protestations contre le gouvernement dirigé par des Indo-Guyanais » (Indo-Asian News Service 31 janv. 2008). Buxton est situé dans la même région que Lusignan et sa population est majoritairement Afro-Guyanaise (BBC 8 févr. 2008). Selon un article de l'Associated Press, publié par Newser le 28 août 2008, la police aurait abattu Rawlins ce jour-là.

D'après un article paru dans le Global Insight Daily Analysis, les militants indo-guyanais prétendent que la protection offerte à leur communauté par la force de police du Guyana (Guyana Police Force – GPF), composée majoritairement d'Afro-Guyanais, laisse à désirer (28 janv. 2008; voir aussi Freedom House 2007). Par ailleurs, selon un article publié par le Latin American Weekly Report, le ministre des Finances du Guyana a déclaré que la tuerie à Lusignan a incité le gouvernement à accélérer les réformes dans les secteurs de la justice et de la sécurité (28 févr. 2008). Le Global Insight Daily Analysis signale pour sa part qu'à la suite de cet événement, le président Bharrat Jagdeo, chef du parti progressiste populaire (People's Progressive Party – PPP), qui est soutenu par la population indo-guyanaise, tente sans grand succès de faire baisser les tensions entre les différents groupes ethniques (28 janv. 2008).

Aucune autre information indiquant si les Indo-Guyanais sont visés en raison de leur origine ethnique par des bandes des criminels n'a pas pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide des renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Associated Press. 28 août 2008. Bert Wilkinson. « Guyana Agents Kill Massacre Suspect in Raid ». (Newser) [Date de consultation : 2 octobre 2008]

British Broadcasting Corporation (BBC). 8 février 2008. « Recent Guyana Violence Has Racial, Political Roots – New Agency ». (Factiva)

États-Unis (É-U). 6 mars 2007. Department of State. « Guyana ». Country Reports on Human Rights Practices for 2006. [Date de consultation: 29 juill. 2008]

Freedom House. 2007. « Guyana ». Freedom in the World 2007. [Date de consultation : 29 juill. 2008]

Global Insight Daily Analysis. 28 janvier 2008. Kate Joynes. « Race-Related Violence Returns to Guyana ». (Factiva)

Indo-Asian News Service. 19 février 2008. « Bartica in Guyana Turns into Ghost Town after Massacre ». (Factiva)
_____. 31 janvier 2008. « After Indians' Massacre, Guyana President Supports Hanging ». (Factiva)

Latin American Weekly Report. 28 février 2008. « GUYANA: Brutal Killings Accentuate Political Divisions ». (Factiva)

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : Commission interaméricaine des droits de l'homme, Commission internationale de juristes, Cour interaméricaine des droits de l'homme, Guyana – Ethnic Relations Commission, Guyana – Government Information Agency, Guyana Association of Women Lawyers, Guyana Development Gateway, Guyana Observer, Minority Rights, Nations Unies – Haut Commissariat aux droits de l'homme.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries