Last Updated: Wednesday, 17 September 2014, 08:34 GMT

Gabon : information sur la situation des homosexuels; attitude des autorités et de la société envers les homosexuels; violations des droits de la personne en ce qui concerne les homosexuels

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 2 March 2007
Citation / Document Symbol GAB102416.F
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Gabon : information sur la situation des homosexuels; attitude des autorités et de la société envers les homosexuels; violations des droits de la personne en ce qui concerne les homosexuels, 2 March 2007, GAB102416.F, available at: http://www.refworld.org/docid/47d651971e.html [accessed 17 September 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Peu d'information a été trouvée sur le traitement des homosexuels au Gabon parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Des sources concordantes rapportent que l'homosexualité est légale au Gabon (New Internationalist juill. 2006; Jeune Afrique 4 sept. 2005, AFP 22 mars 2004, Sexuality in Africa Magazine 2006; ILGA nov. 2006), et ce, depuis l'année 2000 (ibid.).

Toutefois, l'homosexualité demeure taboue au sein de la population du Gabon (AFP 22 mars 2004). Selon un journaliste interrogé par l'Agence France Presse (AFP), l'homosexualité est généralement assimilée à une maladie; ce journaliste a donné l'exemple d'un jeune homme qui, sous la pression familiale, a dû avoir recours à des rites d'initiation pour « "affermir sa virilité" » (ibid.). Par ailleurs, selon le témoignage d'un homosexuel gabonais, la majorité des homosexuels n'affichent pas ouvertement leur homosexualité dans la mesure où la plupart d'entre eux sont mariés et ont fondé une famille (ibid.). Selon ce même témoignage, les Gabonais sont tolérants envers les homosexuels en autant que ceux-ci ne soient pas « aguicheur[s], [qu'ils n'aient pas] de comportements qui choquent »; dans le cas contraire, ils sont généralement « agressés » (ibid.). Selon le New Internationalist, au Gabon, l'homosexualité est fortement réprimée dans les faits (juill. 2006). Cependant, selon un autre homosexuel, qui est dans la quarantaine et « assure vivre son homosexualité à découvert », « les mentalités ont beaucoup changé [et] "on s'exprime davantage qu'avant" » (AFP 22 mars 2004.).

En 2004, une affiche de l'entreprise de cellulaires Libertis, célébrant la Saint-Valentin et montrant la photo de deux jeunes filles accompagnée du slogan « "premier amour" », a suscité des discussions dans la société gabonaise (ibid.). L'AFP cite les interrogations suivantes de la part du quotidien gouvernemental L'Union : « La Saint-Valentin ne concerne t-elle plus les individus de sexe opposé? Ou bien les responsables de la société de téléphonie mobile, conscients d'un fait réel sous d'autres cieux et peut-être confidentiel chez nous, veulent susciter un débat sur la sexualité entre personnes de même sexe. Serait-ce aussi une façon subtile d'encourager la pratique? » (ibid.). En outre, les clients de Libertis ont réagi en grand nombre, avec humour ou stupéfaction (ibid).

À Libreville, il n'existe aucune association de défense des droits des homosexuels et les homosexuels ne disposent que de très peu de lieux de rencontre publics (ibid.).

Aucune autre information sur la situation des homosexuels au Gabon n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches dans les délais prescrits par cette réponse.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Agence France Presse (AFP). 22 mars 2004. « Débat autour d'une publicité suggérant l'homosexualité ». (Jeune Afrique) [Date de consultation : 2 mars 2007]

International Lesbian and Gay Association (ILGA). Novembre 2006. LGBT World Legal Wrap Up Survey. [Date de consultation : 26 janvier 2007]

Jeune Afrique.4 septembre 2005. Alex Siewe. « Intolérance sans frontières ». [Date de consultation : 29 janvier 2007]

New Internationalist. Juillet 2006. Nº 391.« Gabon ». [Date de consultation : 29 janvier 2007]

Sexuality in Africa Magazine 2006. Vol. 3, nº 1. Leo Igwe. (Africa Regional Sexuality Resource Centrer – ARSC) [Date de consultation : 26 janvier 2007]

Autres sources consultées

Sites Internet consultés, y compris : Agence de presse africaine, Afrol News

AllAfrica; Amnesty International (AI), Behind the Mask, Départment d'État des États-Unis, Freedom House, Human Rights Watch (HRW), International Gay and Lesbian Human Rights Commission (IGLHRC), Info Plus Gabon, Inter Press Service News Agency, Lezzone, Minorités.org, Organisation mondiale contre la torture (OMCT), Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN), Têtu.com.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries