Last Updated: Friday, 22 August 2014, 15:07 GMT

République tchèque : information sur le programme de recrutement de policiers roms, y compris le nombre de policiers roms en service (2009-2010)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 2 March 2011
Citation / Document Symbol CZE103683.EF
Related Document Czech Republic: Roma police officer recruitment program, including the number of Roma police officers in service (2009-2010)
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, République tchèque : information sur le programme de recrutement de policiers roms, y compris le nombre de policiers roms en service (2009-2010), 2 March 2011, CZE103683.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/50598faf2.html [accessed 22 August 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Formation policière

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) souligne dans son système d'information en ligne sur les activités policières que, depuis l'entrée de la République tchèque au sein de l'organisation en 1993, il y a annuellement de 8 000 à 10 000 diplômés des collèges de police, de 7 000 à 8 000 policiers qui terminent l'un des programmes de formation annuels offerts dans 9 centres de formation et 2 400 étudiants à l'Académie de police (OSCE 15 janv. 2007). Selon le Collège européen de police (European Police College - CEPOL), agence de l'Union européenne (UE), on trouve les collèges de police suivants en République tchèque :

  • Collège de police du ministère de l'Intérieur à Prague;
  • Académie de police de la République tchèque à Prague;
  • Collège de police du ministère de l'Intérieur à Brno;
  • Collège de formation policière du ministère de l'Intérieur à Pardubice et à Jihlava (UE 2011).

Recrutement de membres des minorités ethniques au sein de la police

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches le 16 février 2011, un représentant de l'ambassade de la République tchèque à Ottawa a souligné qu'à la suite du lancement, en 2006, d'une campagne visant à informer les minorités des occasions d'emploi offertes au sein de la police de la République tchèque, la police a continué de recruter [traduction] « des membres de minorités ethniques dans le cadre de la campagne de recrutement "Aide et protège" (Pomáhat a chránit) lancée au début de l'année 2008 » (République tchèque 16 févr. 2011a). Le ministère de l'Intérieur poursuit également ses efforts pour appuyer l'embauche de membres des minorités dans la police du pays [traduction] « dans le cadre du projet de l'École secondaire de police du ministère de l'Intérieur à Holešov » (ibid.). Ce projet, intitulé « La police pour tous » (Policie pro všechny), a été mis en œuvre au cours de l'année scolaire 2008-2009 et il permet [traduction] « aux personnes appartenant à une minorité de passer un examen de sortie à l'École secondaire de police et d'être ainsi préparées à joindre les rangs de la police de la République tchèque » (ibid.).

En février 2011, les données sur les inscriptions au Collège de police de Holešov montrent que cinq étudiants avaient volontairement déclaré leur origine rom (ibid.). Un membre du service international de formation et d'éducation policières du ministère de l'Intérieur a signalé, dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, que ces données ne concernaient que les étudiants inscrits au programme « La police pour tous » (ibid. 16 févr. 2011b). Il a également expliqué qu'une des conditions préalables était que les étudiants devaient indiquer la [traduction] « minorité ethnique à laquelle ils appartiennent » (ibid.). D'après cette même source, [traduction] « il se peut qu'il y ait davantage d'étudiants roms dans les collèges de police de la République tchèque »; or, on ne dispose pas de données, car le gouvernement ne permet pas la collecte de données sur les origines ethniques (ibid.).

Nombre de policiers roms en République tchèque

D'après le représentant de l'ambassade de la République tchèque, [traduction] « il n'existe pas de statistiques » sur le nombre de policiers roms actuellement de service en République tchèque (République tchèque 16 févr. 2011a). Le membre du service international de formation et d'éducation policières souligne également que ce type de données statistiques ne peut pas être compilé (ibid. 16 févr. 2011b).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). 15 janvier 2007. « Policing Profiles of Participating and Partner States: Czech Republic ». Country Profiles. [Date de consultation : 18 févr. 2011]

République tchèque. 16 février 2011a. Ambassade de la République tchèque à Ottawa. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par un représentant.

_____. 16 février 2011b. International Police Education and Training Unit, Department of Police Education Training and Police Colleges, Ministry of the Interior. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par un représentant.

Union européenne (UE). 2011. European Police College (CEPOL). « Police Colleges in the EU ». [Date de consultation : 18 févr. 2011]

Autres sources consultées

Sources orales : Les sources suivantes n'ont pas répondu à une demande de renseignements dans les délais voulus : un professeur au Social Anthropology Department à la University of Pardubice; le directeur du Ministry of Regional Development de la République tchèque; des représentants des organisations non gouvernementales roms de la République tchèque DROM, romské stredisko; Občanské sdružení RomPraha pomáhá pri príprave projektu; Občanské sdružení SLOVO 21 et Romodrom. Des représentants de la Direction générale de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion et de la Politique régionale de la Commission européenne n'ont pas été en mesure de fournir de renseignements. Un chercheur en études roms à la University of Greenwich et un professeur en études roms à l'Université de Montréal n'ont pas été en mesure de fournir des renseignements.

Sites Internet, y compris : Aktualne [Prague]; Amnesty International (AI); Bílý kruh bezpe?í (BKB); Ceske Noviny [Prague]; Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe; Dzeno Association; États-Unis - Department of State; European Roma Grassroots Organisations Network (ERGO); European Roma Information Office (ERIO); European Roma Rights Centre (ERRC); Factiva; Nations Unies - Haut-Commissariat aux droits de l'homme; Nations Unies - Refworld; Police of the Czech Republic; Prague Daily Monitor; République tchèque - Ministry of the Interior; Réseau européen contre le racisme (ENAR); Romea.cz [Prague]; Roma Virtual Network (RVN).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries