Last Updated: Thursday, 28 August 2014, 14:48 GMT

Comores : mise à jour de COM31329.F du 5 mars 1999 sur la situation des chrétiens

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié, Ottawa
Publication Date 27 August 2003
Citation / Document Symbol COM41847.F
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Comores : mise à jour de COM31329.F du 5 mars 1999 sur la situation des chrétiens, 27 August 2003, COM41847.F, available at: http://www.refworld.org/docid/4b20efc223.html [accessed 28 August 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Selon l'International Religious Freedom Report 2002, environ 300 chrétiens vivent aux Comores et ils constituent moins de 1 p. 100 de la population (7 oct. 2002, sect. 1). L'islam est la religion officielle du pays (Country Reports 2002 31 mars 2003, sect. 2.c). Bien que la constitution de décembre 2001 garantisse la liberté de culte, les autorités enfreignent cette disposition et restreignent les droits des chrétiens (International Religious Freedom Report 2002 7 oct. 2002, introduction). En pratique, le gouvernement des Comores n'encourage que la pratique de l'islam (ibid., sect. II). Les autorités locales et religieuses d'Anjouan ont harcelé des chrétiens au cours de l'année 2002 en leur inderdisant l'accès à des évènements communautaires et aux cimetières locaux (ibid.). Environ 50 chrétiens auraient été détenus par les autorités anjouanaises entre 1999 et 2000 (ibid.).

Selon le Département d'État des États-Unis, la discrimination sociale envers les chrétiens est généralisée aux Comores (ibid., introduction). L'organisation International Christian Concern ajoute que les chrétiens sont perçus de façon [traduction] « extrêmement négative » aux Comores (avr. 2002). Selon l'International Religious Freedom Report 2002,

[traduction]

[l]es chrétiens font face à des insultes et à des menaces de violence de la part des membres de leurs communautés. Des chrétiens ont été harcelés par des groupes de personnes devant des mosquées et ont été questionnés par les autorités religieuses. Dans certains cas, des personnes ont forcé des membres chrétiens de leur famille à quitter leur maison et les ont menacés de leur retirer tout appui financier. Certains chrétiens se sont fait retirer leur bible par des membres de leur famille. Les autorités gouvernementales locales, les autorités religieuses et des membres de leur famille ont tenté de forcer des chrétie;s religieuses et des membres de leur famille ont tenté de forcer des chrétiens à assister à un service religieux dans une mosquée contre leur volonté (7 oct. 2002, sect. III).

Il y a trois églises chrétiennes aux Comores (ibid. sect. II). Seuls les non-citoyens auraient le droit de visiter ces églises (Country Reports 2002 31 mars 2003, sect. 2c). De nombreux chrétiens pratiquent leur religion en privé (International Religious Freedom Report 2002 7 oct. 2002, sect. II). Des missionnaires étrangers travaillent dans des écoles et des hôpitaux locaux, mais l'exercice du prosélytisme leur est interdit (ibid.). Enfin, selon la Commission des droits de l'homme des Nations Unies, « [l]e droit à l'objection de conscience pour conviction religieuse ne serait pas juridiquement reconnu. Par ailleurs, les activités religieuses des chrétiens seraient restreintes lorsqu'elles sont orientées auprès des musulmans » (14 févr. 2000).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Country Reports on Human Rights Practices for 2002. 31 mars 2003. Département d'État des États-Unis. Washington, DC. [Date de consultation : 13 août 2003]

International Christian Concern. Avril 2002. « Africa: Comoros ». [Date de consultation : 12 août 2003]

International Religious Freedom Report 2002. 7 octobre 2002. Département d'État des États-Unis. Washington, DC. [Date de consultation : 12 août 2003]

Nations Unies. 14 février 2002. Commission des droits de l'homme. (E/CN.4/2000/65.) Droits civils et politiques et, notamment : intolérance religieuse. [Date de consultation : 13 août 2003]

Autres sources consultées

Bases de données de la CISR

Dialog

WNC

Sites Internet, y compris :

Adherents.com

AllAfrica

Amnesty International

BBC News

Bible League of Canada

Ecoi.net

Human Rights Watch

Moteur de recherche :

Google

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries