Last Updated: Friday, 11 July 2014, 13:14 GMT

Russie : mise à jour de RUS27533.E du 28 juillet 1997 sur l'attitude des nationalistes ou islamistes tatars ou bashkirs du Bashkortostan à l'égard des Russes et des couples russo-tatars domiciliés dans cette république particulièrement dans la ville d'Ufa

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié, Canada
Publication Date 1 February 1999
Citation / Document Symbol RUS31216.F
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Russie : mise à jour de RUS27533.E du 28 juillet 1997 sur l'attitude des nationalistes ou islamistes tatars ou bashkirs du Bashkortostan à l'égard des Russes et des couples russo-tatars domiciliés dans cette république particulièrement dans la ville d'Ufa, 1 February 1999, RUS31216.F, available at: http://www.refworld.org/docid/3ae6ab83c.html [accessed 12 July 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

 

Aucune information sur l'attitude des nationalistes ou islamistes tatars ou bachkirs du Bashkortostan à l'égard des Russes et des couples russo-tatars domiciliés dans cette république, particulièrement dans la ville d'Ufa, n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches dans les délais prescrits pour cette Réponse à la demande d'information.

Toutefois, le président de la Commission présidentielle des droits de la personne de la Fédération de Russie a indiqué au cours d'une entrevue accordée le 1er décembre 1998 à la revue moscovite Rossiyskaya Gazeta que [traduction] « dans la République du Bashkortostan, la liberté d'être éduqué et formé et de s'exprimer culturellement dans la langue de son choix est en voie d'être remplacée par l'usage obligatoire de la langue indigène. Les constitutions de plusieurs républiques [de la Fédération de Russie] omettent de faire référence à la primauté de la Constitution de la Fédération de Russie ».

Un article du quotidien londonien The Guardian daté du 12 juin 1998 indique que [traduction] « depuis le désastre de la Tchétchénie, [...] il y a entre le Kremlin et les 88 autres territoires fédérés un accord tacite selon lequel les dirigeants locaux peuvent faire ce qu'ils veulent, mais à deux conditions : amasser des suffrages pour M. Eltsine et ne pas demander l'indépendance totale ».

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

The Guardian [Londres]. 12 juin 1998. « Voices of Freedom Stilled by Russia's Local Tyrants ». (NEXIS)

Rossiyskaya Gazeta [Moscou, en russe]. 1er décembre 1998. « Russia : Noncompliance wtih Russian Constitution is Main Rights Failing ». (FBIS-SOV-98-336 2 déc. 1998/MNC).

Autres sources consultées

Sources électroniques : Amnesty International On-line [Internet], base de données de la CISR, Human Rights Watch On-line [Internet], recherches dans les archives de l'Institute for Journalism in Transition de l'Open Media Research Institute (OMRI) [Internet], LEXIS/NEXIS, WNC.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries

Topics