Last Updated: Wednesday, 27 August 2014, 14:57 GMT

Éthiopie : information sur la liste des membres de l'Organisation de tous les peuples de l'Amhara (All Amhara People's Organization - AAPO) en Éthiopie; information indiquant si certaines organisations nord-américaines sont autorisées à vérifier et à confirmer le statut des membres de l'AAPO

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa<br>
Publication Date 22 February 2007
Citation / Document Symbol ETH101850.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Éthiopie : information sur la liste des membres de l'Organisation de tous les peuples de l'Amhara (All Amhara People's Organization - AAPO) en Éthiopie; information indiquant si certaines organisations nord-américaines sont autorisées à vérifier et à confirmer le statut des membres de l'AAPO, 22 February 2007, ETH101850.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/469cda4d1e.html [accessed 27 August 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Aucune information sur la liste des membres de l'Organisation de tous les peuples de l'Amhara (All Amhara People's Organization – AAPO) en Éthiopie ni aucune information indiquant si certaines organisations nord-américaines sont autorisées à vérifier et à confirmer le statut des membres de l'AAPO n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches. Toutefois, l'information suivante peut s'avérer utile.

En août 2002, l'AAPO a changé son nom pour devenir le Parti pour l'unité de tous les Éthiopiens (All Ethiopian Unity Party – AEUP) (Walta Information Centre 14 août 2002; voir aussi Financial Times 24 sept. 2002). En 2004, la Coalition pour l'unité et la démocratie en Éthiopie (Coalition for Unity and Democracy in Ethiopia – CUD) a été créée à la suite de la fusion de quatre partis politiques : l'AEUP, la Ligue démocratique éthiopienne (Ethiopian Democratic League – EDL), le Parti d'union démocratique éthiopienne-Medhin (Ethiopian Democratic Unity Party-Medhin – EDUP-M) et l'Alliance arc-en-ciel (Rainbow Alliance)/Mouvement pour la démocratie et la justice sociale (Movement for Democracy and Social Justice) (AI 29 avr. 2005, 3). Le site Internet de l'AEUP révèle que le 24 septembre 2005, la CUD, [traduction] « une coalition de quatre partis, a décidé de fondre ces quatre partis pour en former un seul et a élu sa direction » (AEUP s.d.; voir aussi The Reporter 6 mai 2006). Après avoir été reconnue officiellement par la Commission électorale nationale d'Éthiopie (National Electoral Board of Ethiopia – NEBE), la CUD est devenue le Parti de la coalition pour l'unité et la démocratie (Coalition for Unity and Democracy Party – CUDP) (The Reporter 6 mai 2006).

Le 22 mai 2006, l'Ethiopian Review a publié une déclaration de la direction du CUDP qui avait été rédigée dans la prison de Kaliti (Ethiopian Review 22 mai 2006; voir aussi AI 2 mai 2006, 10). Les membres emprisonnés de la direction du CUDP ont affirmé qu'il fallait qu'un comité international [traduction] « comble le vide laissé à la direction » (Ethiopian Review 22 mai 2006). La déclaration demande également la création d'un comité de direction international qui serait [traduction] « responsable de diriger et de guider les organes, les sections continentales et les groupes de soutien du Kinijit [CUDP] » (ibid.). Le 26 mai 2006, l'Ethiopian Review a publié un certain nombre de résolutions prises par le comité de direction international du CUDP (ibid. 26 mai 2006). Parmi elles, on trouve une résolution engageant [traduction] « les organisations installées dans toutes les régions [à] travailler main dans la main et de façon coordonnée avec la direction internationale nouvellement formée » (ibid.).

Selon le site Internet Kinijit for Unity and Democracy in Ethiopia, le bureau du groupe de soutien du CUDP en Amérique du Nord se situe à Silver Spring, au Maryland, le site donne ses coordonnées ainsi que celles de 23 sections de soutien (s.d.). Les sections de soutien se trouvent dans les villes nord-américaines suivantes (Kinijit for Unity and Democracy in Ethiopia s.d.) :

Le site Internet Kinijit for Unity and Democracy in Ethiopia donne le numéro de téléphone de la section de soutien du CUDP à Toronto (ibid.), qui correspond à celui de l'Organisation culturelle et de secours de tous les peuples de l'Amhara (All Amhara People's Cultural and Relief Organization – AAPCRO) de Toronto (ibid.). En tentant de communiquer avec l'APPCRO, la Direction des recherches a joint à la place l'Organisation culturelle et de secours Kinijit éthiopienne (Kinijit Ethiopian Cultural and Relief Organization – KECRO) à Toronto (KECRO 20 oct. 2006).

Selon les représentants de la KECRO, la KECRO était anciennement connue sous le nom d'Organisation culturelle et de secours pour l'unité de tous les Éthiopiens (All Ethiopian Unity Cultural and Relief Organization – AEUCRO), un nom qui reflétait ses liens avec l'AEUP avant la création du CUDP (ibid.; ibid. 15 nov. 2006). Malgré ce changement de nom, l'emplacement et les numéros de téléphone et de télécopieur demeurent les mêmes que ceux utilisés lorsque l'organisation s'appelait l'AEUCRO (ibid.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un membre du conseil d'administration, également secrétaire de la KECRO, a expliqué qu'en Éthiopie, le CUDP est également appelé le Kinijit pour l'unité et la démocratie en Éthiopie (Kinijit for Unity and Democracy in Ethiopia), car kinijit signifie coalition en amharique (ibid. 19 oct. 2006). Selon le représentant de la KECRO, après la transformation du CUD, les membres de l'AEUP sont automatiquement devenus membres du CUDP; toutefois, il pourrait y avoir certaines exceptions (ibid.).

Les tentatives faites pour communiquer avec le CUDP ont été infructueuses. Le représentant du KECRO a expliqué que les bureaux du CUDP en Éthiopie ont été fermés (ibid.; AI 2 mai 2006, 4; The Reporter 6 mai 2006) et que les dirigeants du CUDP sont en détention (ibid.; KECRO 19 oct. 2006; Nations Unies 27 mars 2006, paragr. 345; ibid. 21 mars 2006, paragr. 74). Dans son rapport du 2 mai 2006 sur les prisonniers d'opinion, Amnesty International (AI) affirme que, parmi les accusés traduits en justice pour [traduction] « trahison », on compte 39 dirigeants, 25 responsables, 7 membres et 4 partis du CUD (2 mai 2006, 26). En outre, AI ajoute que des membres et des représentants du CUD sont détenus pour des délits de nature politique et qu'ils pourraient comparaître devant les tribunaux fédéraux et régionaux dans diverses régions de l'Éthiopie (AI 2 mai 2006, 10).

Aucune information indiquant si certaines sections de soutien sont autorisées à vérifier et à confirmer le statut des membres de l'organisation n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

All Ethiopian Unity Party (AEUP). S.d. « Home ». [Date de consultation : 10 oct. 2006]

Amnesty International (AI). 2 mai 2006. Ethiopia: Prisoners of Conscience on Trial for Treason – Opposition Party Leaders, Human Rights Defenders and Journalists. (AFR 25/013/2006) [Date de consultation : 19 oct. 2006]
_____ . 29 avril 2005. Ethiopia: The May 2005 Elections and Human Rights. (AFR 25/002/2005) [Date de consultation : 19 oct. 2006]

Ethiopian Review [Annandale, Virginie]. 26 mai 2006. « Ethiopia: Opposition Urges Nationals to Back Jailed Leaders ». (Factiva/BBC Monitoring Africa)
_____ . 22 mai 2006. « Ethiopia: Detained Opposition Chiefs Endorse New "International" Leadership ». (Factiva/BBC Monitoring Africa)

Financial Times [Londres]. 24 septembre 2002. Nita Bhalla. « Ethiopia: Many a Thorn in the Side ». (Factiva)

Kinijit Ethiopian Cultural and Relief Organization in Toronto (KECRO). 15 novembre 2006. Communication écrite envoyée par le président.
_____ . 20 octobre 2006. Communication écrite envoyée par un représentant.
_____ . 19 octobre 2006. Communication écrite envoyée par un représentant.

Kinijit for Unity and Democracy in Ethiopia. S.d. « Contact Us ». [Date de consultation : 6 oct. 2006]

Nations Unies. 27 mars 2006. Conseil économique et social (ECOSOC), Commission des droits de l'homme. Civil and Political Rights, Including the Question of Freedom of Expression: The Right to Freedom and Expression – Report of the Special Rapporteur, Ambayi Ligabo – Addendum – Summary of Cases Transmitted to Governments and Replies Received. (E/CN.4/2006/55/Add.1) [Date de consultation : 15 nov. 2006]
_____ . 21 mars 2006. Conseil économique et social (ECOSOC), Commission des droits de l'homme. Civil and Political Rights, Including the Questions of Torture and Detention: Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment – Report of the Special Raporteur, Manfred Nowak – Addendum – Summary of Information, Including Individual Cases Transmitted to Governments and Replies Received. (E/CN.4/2006/6/Add.1) [Date de consultation : 15 nov. 2006]

The Reporter [Addis-Abeba]. 6 mai 2006. « "We Must Be Able to Ensure that the People of Ethiopia Are Able to Reap the Fruits of Liberal Democracy" ». [Date de consultation : 10 oct. 2006]

Walta Information Centre [Addis-Abeba]. 14 août 2002. « Political Party Adopts New Name ». (Factiva/BBC Monitoring Africa)

Autres sources consultées

Publication : Political Parties of the World.

Sites Internet, y compris : European Country of Origin Information Network (ecoi.net), Human Rights Watch (HRW), International Crisis Group (ICG), Political Parties of the World, ReliefWeb, Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN), U.S. Committee for Refugees and Immigrants (USCRI).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries

Topics