Last Updated: Thursday, 30 October 2014, 14:31 GMT

Sri Lanka : information sur le traitement que réservent aux médecins tamouls l'armée sri-lankaise (SLA), le Parti démocratique du peuple de l'Eelam (EPDP) et les paramilitaires du Karuna; information sur les médecins tamouls qui auraient été arrêtés, la pénurie de médecins et les fermetures d'hôpitaux dans le nord, l'est et le centre du pays

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 16 December 2011
Citation / Document Symbol LKA103959.EF
Related Document Sri Lanka : information sur le traitement que réservent aux médecins tamouls l'armée sri-lankaise (SLA), le Parti démocratique du peuple de l'Eelam (EPDP) et les paramilitaires du Karuna; information sur les médecins tamouls qui auraient été arrêtés, la pénurie de médecins et les fermetures d'hôpitaux dans le nord, l'est et le centre du pays
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Sri Lanka : information sur le traitement que réservent aux médecins tamouls l'armée sri-lankaise (SLA), le Parti démocratique du peuple de l'Eelam (EPDP) et les paramilitaires du Karuna; information sur les médecins tamouls qui auraient été arrêtés, la pénurie de médecins et les fermetures d'hôpitaux dans le nord, l'est et le centre du pays, 16 December 2011, LKA103959.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4f30d1b72.html [accessed 30 October 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement sur le traitement que réservent aux médecins tamouls l'armée sri-lankaise (Sri Lankan Army - SLA), le Parti démocratique du peuple de l'Eelam (Eelam People's Democratic Party - EPDP) et les paramilitaires du Karuna; toutefois, les renseignements suivants pourraient être dignes d'intérêt.

Personnel de l'hôpital de Jaffna

Dans un article publié par l'Adaderana, distributeur de nouvelles de Colombo, on souligne que, le 7 juillet 2011, les médecins de l'hôpital de Jaffna ont fait la grève, manifestant contre le comportement [traduction] « irrespectueux » d'agents de la sécurité envers le personnel de l'hôpital et menaçant de démissionner si ces agents n'étaient pas renvoyés au plus tard le lendemain (7 juill. 2011). Parmi les sources consultées, aucun renseignement indiquant si les agents ont été renvoyés n'a été trouvé.

Médecins tamouls accusés de fausser le nombre de morts chez les civils

ColomboPage, source d'accès à l'information sur le Sri Lanka dont le siège est en Indiana, signale que trois des cinq médecins tamouls qui ont été arrêtés pour avoir fourni aux médias, pendant les derniers jours du conflit au pays, [traduction] « de fausses données sur le nombre de civils tués », ont été libérés sous caution en août 2009 (24 août 2009). La British Broadcasting Corporation signale par ailleurs que quatre des cinq médecins ont été mis en liberté [traduction] « conditionnelle » en août 2009 (24 août 2009). Après leur arrestation, les médecins ont été [traduction] « interrogés et accusés de diffuser de faux renseignements » (ColomboPage 24 août 2009). Ils se sont alors [traduction] « rétractés » lors d'une conférence de presse tenue par la suite (ibid.). L'Agence France-Presse (AFP) précise que les cinq médecins se sont rétractés pendant leur détention militaire (5 avr. 2010). Après s'être rétractés, ils auraient été libérés et auraient pu reprendre leur emploi (AFP 5 avr. 2010).

Pénurie de médecins et fermetures d'hôpitaux

En novembre 2010, ColomboPage a fait état d'une pénurie de médecins dans la péninsule de Jaffna et a cité des fonctionnaires qui affirmaient que [traduction] « les médecins ne veulent pas aller à Jaffna, car les mesures de sécurité y sont encore extrêmes » (13 nov. 2010). Le service de presse sri-lankais TamilNet souligne qu'un parlementaire de l'Alliance nationale tamoule (Tamil National Alliance) originaire de Vanni a imputé l'interruption des services hospitaliers à l'occupation de l'armée sri-lankaise dans les hôpitaux (TamilNet 22 avr. 2011). Les membres du personnel médical de l'hôpital de Poonakari ont affirmé que si l'armée leur rendait l'hôpital, ils pourraient reprendre les services médicaux destinés aux civils réinstallés (ibid.).

TamilNet signale que, selon le ministère de la Santé, en mars 2011, une pénurie de médecins a entraîné la fermeture de 97 hôpitaux, qui se trouvaient en majorité dans le nord-est du pays (31 mars 2011). Le ministre de la Santé aurait alors demandé aux autorités de choisir des médecins parmi les 247 qui étaient en attente d'une affectation et de les affecter immédiatement dans ces hôpitaux (TamilNet 31 mars 2011). Dans un article publié en juin 2011 par ColomboPage, le ministère de la Santé souligne que 20 hôpitaux sur les 97 qui étaient fermés ont rouvert leurs portes (24 juin 2011). Parmi les hôpitaux toujours fermés, 46 sont situés dans la province du Centre-Nord et 19, dans les provinces du Nord et de l'Est (ColomboPage 24 juin 2011).

En octobre 2011, on pouvait lire dans le Daily Mirror que 92 hôpitaux sont demeurés fermés en raison de la pénurie de médecins, et que plusieurs hôpitaux des provinces du Nord-Est et du Centre ont fermé pour la même raison, bien que 45 aient par la suite rouvert leurs portes (26 oct. 2011). De plus, en octobre 2011, selon ColomboPage, le ministre de la Santé du Sri Lanka a annoncé que la pénurie de médecins avait entraîné la fermeture de 47 centres de santé d'État (11 oct. 2011).

Le secrétaire général de l'Association des médecins du gouvernement (Government Medical Officers Association) a souligné, dans un article d'octobre 2011 paru dans le Daily Mirror, que [traduction] « des hôpitaux devaient fermer parce que les médecins quittent le pays en grand nombre » (26 oct. 2011). Le ministre de la Santé a précisé que 20 000 médecins sri-lankais travaillaient actuellement dans des pays étrangers (ColomboPage 11 oct. 2011).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Adaderana [Colombo]. 7 juillet 2011. « Doctors in Jaffna Protest over Disrespectful Treatment ». [Date de consultation : 7 nov. 2011]

Agence France-Presse (AFP). 5 avril 2010. Mel Gunasekera. « Sri Lanka War-Zone Doctor Stands for Parliament ». (Factiva)

British Broadcasting Corporation. 24 août 2009. « Tamil Doctors Released on Bail ». [Date de consultation : 10 nov. 2011]

ColomboPage [Lafayette, Indiana]. 11 octobre 2011. « Sri Lanka Invites Expatriate Doctors to Return to Serve the Country ». [Date de consultation : 7 nov. 2011]

_____. 24 juin 2011. « Sri Lanka to Open 77 Closed Hospitals Next Month ». [Date de consultation : 7 nov. 2011]

_____. 13 novembre 2010. « Sri Lankan Health Authorities to Address the Shortage of Doctors in Jaffna Peninsula ». [Date de consultation : 7 nov. 2011]

_____. 24 août 2009. « Tamil Doctors Accused of Exaggerating Civilian Death Tolls in Sri Lanka Released on Bail ». [Date de consultation : 7 nov. 2011]

Daily Mirror [Colombo]. 26 octobre 2011. Sandun A. Jayasekera. « Hospitals Closed While Doctors Doing Clerical Work ». [Date de consultation : 8 nov. 2011]

TamilNet. 22 avril 2011. « SL Occupation of Hospitals, Schools Harm Resettlement in Vanni - TNA MP ». [Date de consultation : 4 nov. 2011]

_____. 31 mars 2011. « 97 Hospitals Non-operative - Lankadeepa ». [Date de consultation : 4 nov. 2011]

Autres sources consultées

Sources orales : Des représentans de Médecins Sans Frontières, du Global Peace Support Group, du Comité international de la Croix-Rouge et de Law and Society Trust n'ont pas pu fournir de renseignements. Les tentatives faites pour joindre un représentant du Medical Institute of Tamils ont été infructueuses.

Sites internet, y compris : Amnesty International; Asian Forum for Human Rights and Development; Asian Tribune; Australia Refugee Review Tribunal; États-Unis — Department of State; European Country of Origin Information Network; Human Rights Watch; The Island; LankaNewspapers.com; Minority Rights Group International; The Nation; Nations Unies — Haut-Commissariat aux droits de l'homme, Refworld, Réseaux d'information régionaux intégrés; Royaume-Uni — UK Border Agency; Sri Lanka — Ministry of Health, Ministry of Justice; The Sunday Leader; Sunday Observer; Sunday Times; Tamil Sydney.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries

Topics