Last Updated: Wednesday, 23 July 2014, 14:54 GMT

République arabe syrienne : information sur le groupe propalestinien appelé Milice du commandement général (General Command Militia) ou Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général (FPLP-CG); liens avec les autorités de la Syrie; relations entre les autorités de la Syrie et les autres organismes militants propalestiniens en Syrie (2002-2004)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié, Canada
Publication Date 2 September 2002
Citation / Document Symbol SYR42939.EF
Reference 4
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, République arabe syrienne : information sur le groupe propalestinien appelé Milice du commandement général (General Command Militia) ou Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général (FPLP-CG); liens avec les autorités de la Syrie; relations entre les autorités de la Syrie et les autres organismes militants propalestiniens en Syrie (2002-2004), 2 September 2002, SYR42939.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/42df619237.html [accessed 23 July 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Aucune information sur un groupe appelé Milice du commandement général (General Command Militia) n'a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Front populaire de libération de la Palestine – Commandement général (FPLP-CG)

Le Front populaire de libération de la Palestine – Commandement général (FPLP-CG) a été qualifié de [traduction] « groupe panarabe, laïc et marxiste-léniniste » qui rejette toute entente politique avec Israël (CDI 13 nov. 2002; ICT 1990) et de [traduction] « groupe nationaliste palestinien de l'extrême gauche » (CFR s.d.). Même si le FPLP-CG est supposé être laïc, son discours a commencé à être davantage religieux depuis son association avec l'Iran dans les années 1990 (CDI 13 nov. 2002).

Plusieurs actes ayant un mobile politique, y compris les détournements et bombardements d'avions, les fusillades, le premier attentat suicide à la bombe et les assassinats, ont été attribués au FPLP-CG depuis sa formation en 1968 (CFR s.d.; CDI 13 nov. 2002; MEIB sept. 2002; ICT 1990).

Le FPLP-CG fait partie de la liste des [traduction] « organismes terroristes étrangers » du Bureau du coordinateur de la lutte contre le terrorisme du Département d'État des États-Unis (12 août 2004; CFR s.d.).

Liens avec la Syrie

Le FPLP-CG a reçu de l'aide de pays comme la Syrie, la Libye et l'Iran (ibid.; FAS 21 mai 2004; ICT 1990); la Syrie a particulièrement fourni au FPLP-CG du soutien [traduction] « financier, militaire et logistique » (CDI 13 nov. 2002; MEIB sept. 2002). Jusqu'à récemment, le bureau central du FPLP-CG était situé à Damas (FAS 21 mai 2004; CFR s.d.; MEIB sept. 2002). En septembre 2002, le Middle East Intelligence Bulletin (MEIB), publication Internet mensuelle traitant de l'évolution politique interne du Moyen-Orient (ibid. s.d.), a publié un article sur les liens étroits entre la Syrie et le FPLP-CG (ibid. sept. 2002). Selon l'article, le FPLP-CG a reçu de l'aide [traduction] « considérable » du gouvernement de la Syrie, p. ex. sous forme de chars d'assaut (ibid.). Le MEIB a décrit le FPLP-CG comme [traduction] « un auxiliaire palestinien du service de renseignement de l'armée syrienne » (ibid.).

Le MEIB a mentionné que la Syrie avait demandé, au moins à une occasion, au FPLP-CG d'adopter des méthodes plus pacifiques; toutefois, le MEIB était d'avis que cette demande n'était qu'une [traduction] « manœuvre de relations publiques » de la part de la Syrie (ibid.).

En mai 2004, l'Inter Press Service (IPS) a signalé que le FPLP-CG était l'un des trois organismes propalestiniens devant mettre fin à ses activités, conformément à un ordre du gouvernement de la Syrie édicté à la suite d'une visite à Damas de Colin Powell, secrétaire d'État des États-Unis (5 mai 2004). Aucune information sur la situation actuelle du FPLP-CG en Syrie n'a été trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Relations entre la Syrie et les autres organismes propalestiniens

Le Bureau du coordinateur de la lutte contre le terrorisme du Département d'État des États-Unis a désigné la Syrie comme un [traduction] « État qui appuie le terrorisme » (30 oct. 2003). Le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) mentionne que la Syrie est un pays qui soutient des organismes [traduction] « terroristes » (Canada 5 juin 2003).

En 2003, l'ambassadeur Cofer Black, coordinateur de la lutte contre le terrorisme pour le Département d'État des États-Unis, a dressé la liste suivante des [traduction] « groupes du refus de la Palestine » établis en Syrie :

[traduction]

HAMAS, Jihad islamique palestinien, Front populaire de libération de la Palestine – Commandement général (FPLP-CG) et Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP), groupe d'Abu Musa et Front de lutte populaire palestinienne (FLPP) (États-Unis 30 oct. 2003).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Canada. 5 juin 2003. Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS). « 2002 Public Report » . [Date de consultation : 25 août 2004]

Center for Defense Information (CDI). 13 novembre 2002. Sofia Aldape. « In the Spotlight: The Popular Front for the Liberation of Palestine-General Command (PFLP-GC) » . [Date de consultation : 24 août 2004]

Council on Foreign Relations (CFR). S.d. « PFLP, DFLP, PFLP-GC: Palestinian Leftists » . [Date de consultation : 24 août 2004]

États-Unis. 12 août 2004. Bureau du coordinateur de la lutte contre le terrorisme, Département d'État. « Foreign Terrorist Organizations » . [Date de consultation : 24 août 2004]
_____. 30 octobre 2003. Bureau du coordinateur de la lutte contre le terrorisme, Département d'État. Cofer Black. « Syria and Terrorism » . [Date de consultation : 24 août 2004]

Federation of American Scientists (FAS). 21 mai 2004. « Popular Front for the Liberation of Palestine-General Command (PFLP-GC) » . [Date de consultation : 24 août 2004]

Inter Press Service (IPS). 5 mai 2004. George Baghdadi. « Palestinian Groups Forced to Shut Shop » . [Date de consultation : 24 août 2004]

International Policy Institute for Counter-Terrorism (ICT). 1990. David Tal. « The International Dimension of PFLP-GC Activity » . [Date de consultation : 25 août 2004]

Middle East Intelligence Bulletin (MEIB). Septembre 2002. Vol. 4, no 9. Gary C. Gambill. « Sponsoring Terrorism: Syria and the PFLP-GC » . [Date de consultation : 26 août 2004]
_____. S.d. « Main Page » . [Date de consultation : 2 sept. 2004]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : Arab.com, Centre de recherches pour le développement international (CRDI), Palestine Monitor, Syria Times, Syrian Arab News Agency, Syrian Human Rights Committee (SHRC).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld