Last Updated: Wednesday, 17 December 2014, 20:05 GMT

Cameroun : information indiquant s'il y a eu un grand rassemblement politique organisé par le conseil national du Cameroun méridional (Southern Cameroons National Council - SCNC) le 20 mai 2005 pour appeler au boycottage de la célébration de la Journée Nationale; si des membres du SCNC ont été arrêtés pendant cet événement; s'il y a eu un grand rassemblement politique le 20 mai 2006; le cas échéant, si des membres du SCNC ont été arrêtés par la police pendant une réunion de la section Buea-Fako du SCNC après le rassemblement et, le cas échéant, la durée de la détention de ceux qui ont été arrêtés

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 5 January 2009
Citation / Document Symbol CMR103022.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Cameroun : information indiquant s'il y a eu un grand rassemblement politique organisé par le conseil national du Cameroun méridional (Southern Cameroons National Council - SCNC) le 20 mai 2005 pour appeler au boycottage de la célébration de la Journée Nationale; si des membres du SCNC ont été arrêtés pendant cet événement; s'il y a eu un grand rassemblement politique le 20 mai 2006; le cas échéant, si des membres du SCNC ont été arrêtés par la police pendant une réunion de la section Buea-Fako du SCNC après le rassemblement et, le cas échéant, la durée de la détention de ceux qui ont été arrêtés, 5 January 2009, CMR103022.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4a717781c.html [accessed 18 December 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Selon la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis, le Jour de la République (Republic Day), aussi appelé la Journée Nationale (National Day), est la fête nationale du Cameroun et a lieu le 20 mai (18 déc. 2008).

Parmi les sources qu'elle a consultées, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement signalant la tenue d'un grand rassemblement politique organisé par le conseil national du Cameroun méridional (Southern Cameroons National Council – SCNC) le 20 mai 2005 pour appeler au boycottage de la célébration de la Journée Nationale, ni de renseignements sur l'arrestation de membres du SCNC le 20 mai 2005.

Des sources signalent que 65 membres du SCNC ont été arrêtés à la fin d'avril 2006, à Oku, dans la province du Nord-Ouest (É.-U. 6 mars 2007, sect. 3; Le Messager 2 mai 2006), parce qu'ils auraient [traduction] « projeté de perturber les célébrations nationales du 20 mai » (RFI 5 mai 2006). Bien que tous aient été remis en liberté plusieurs jours plus tard (ibid.; É.-U. 6 mars 2007, sect. 3), l'Agence France-Presse (AFP) signale que le président du SCNC et trois autres membres de cette organisation, qui font tous partie de ceux qui ont été arrêtés en avril, ont été arrêtés à nouveau au début de mai pour avoir tenu une [traduction] « réunion illégale » (10 mai 2006; voir aussi The Post 22 mai 2006).

Une source citée dans un journal camerounais affirme qu'en 2006, [traduction] « les célébrations du 20 mai se sont déroulées sans anicroche », malgré les appels lancés par le SCNC pour inciter au boycottage dans les deux provinces anglophones du Cameroun (The Post 22 mai 2006). L'article affirme que les célébrations dans la région [traduction] « ont connu une participation massive » (ibid.). Parmi les sources qu'elle a consultées, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement signalant si un grand rassemblement politique organisé par le SCNC aurait eu lieu le 20 mai 2006, ni si des membres du SCNC auraient été arrêtés par la police au cours d'une réunion de la section Buea-Fako du SCNC suivant ce grand rassemblement ou suivant tout autre événement organisé par le SCNC autour de ou à cette date.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Agence France-Presse (AFP). 10 mai 2006. « Cameroon English-speaking Separatists Re-arrested ». (Factiva)

États-Unis (É.-U.). 18 décembre 2008. Central Intelligence Agency (CIA). « Cameroon ». The World Factbook. [Date de consultation : 22 déc. 2008]
_____. 6 mars 2007. Department of State. « Cameroon ». Country Reports on Human Rights Practices for 2006. [Date de consultation : 23 déc. 2008]

Le Messager [Cameroun]. 2 mai 2006. « Scnc : 65 activistes aux arrêts ». (Factiva)

The Post [Buea, Cameroun]. 22 mai 2006. Chris Mbunwe. « Cameroon: Detained SCNC Leaders' Health Deteriorates ». [Date de consultation : 23 déc. 2008]

Radio France Internationale (RFI) [en français]. 5 mai 2006. « Cameroon: Members of Secessionist Group Freed on Bail ». (BBC Monitoring Africa/Factiva)

Autres sources consultées

Sources Internet, y compris : AllAfrica.com, Amnesty International (AI), Cameroun – Cabinet du premier ministre, Freedom House, Global Insight, Human Rights Watch (HRW), Nation Unies – Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Quotidien Mutations [Yaoundé, Cameroun].

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries