Last Updated: Wednesday, 24 December 2014, 12:47 GMT

Iran : information sur les manifestations étudiantes en Iran; traitement que réservent les autorités iraniennes aux manifestants étudiants (décembre 2007-décembre 2009)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 5 January 2010
Citation / Document Symbol IRN103329.EF
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Iran : information sur les manifestations étudiantes en Iran; traitement que réservent les autorités iraniennes aux manifestants étudiants (décembre 2007-décembre 2009), 5 January 2010, IRN103329.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4b7cee59c.html [accessed 25 December 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Des sources signalent que les universités sont des centres d'activité politique et de dissension en Iran (RFE/RL 23 sept. 2009; AP 7 déc. 2009; The New York Times 3 oct. 2009). Divers rapports et articles de journaux signalent que des militants étudiants font l'objet d'une pression accrue de la part des autorités gouvernementales (RFE/RL 23 sept. 2009; ICHRI 5 déc. 2008; É.-U. 25 févr. 2009, sect. 2; The New York Times 6 sept. 2009).

Activités étudiantes et traitement réservé aux étudiants en 2007-2008

Des organisations de défense des droits de la personne ont signalé qu'en décembre 2007, il y avait un nombre très élevé d'arrestations de militants étudiants en Iran, avant et après des manifestations organisées par des groupes d'étudiants (ICHRI 5 déc. 2008; AI 21 oct. 2009). Selon Amnesty International (AI), environ 70 personnes ont été arrêtées et plusieurs d'entre elles ont été [traduction] « torturées » pendant leur emprisonnement (ibid.). La Campagne internationale pour les droits de la personne en Iran (International Campaign for Human Rights in Iran – ICHRI), organisation dont les bureaux sont à New York et à Hambourg et qui appuie les militants iraniens des droits de la personne (ICHRI 5 janv. 2009), signale elle aussi que [traduction] « pas moins de 65 étudiants ont été détenus et ont été victimes de torture et de mauvais traitements » (ICHRI 5 déc. 2008). L'ICHRI affirme qu'après leur mise en liberté, de nombreux étudiants ont continué de faire l'objet de menaces et d'intimidation de la part des autorités, et que plusieurs étudiants ont été suspendus de leurs cours (ibid.). Un étudiant de l'université Payam Noor à Sanandaj placé en détention est décédé en janvier 2008, neuf jours après avoir été arrêté; les autorités n'ont pas effectué d'autopsie et l'ont enterré sans la présence de sa famille (ibid.; HRW 17 janv. 2008; É.-U. 25 févr. 2009, sect. 1). AI fournit des exemples de [traduction] « torture » : dans un cas, un étudiant s'est fait casser des côtes et des dents, et dans un autre cas, un étudiant s'est fait mettre un objet dur dans une oreille, ce qui a entraîné la perte de l'ouïe dans cette oreille (AI 21 oct. 2009).

Selon l'ICHRI, au moins 200 étudiants en Iran ont été arrêtés de juin 2007 à décembre 2008, et au moins 160 étudiants ont été suspendus ou expulsés de leur université en Iran de mars 2007 à décembre 2008; bon nombre de ceux qui ont été emprisonnés ont été victimes de [traduction] « torture et de mauvais traitements » (5 déc. 2008). L'ICHRI fournit des détails sur les étudiants qui ont été arrêtés, suspendus et expulsés et donne leur nom (6 déc. 2008).

Selon Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), en décembre 2008, plusieurs centaines d'étudiants ont manifesté contre le gouvernement à l'université de Chirâz (9 déc. 2008). RFE/RL ajoute que la manifestation, qui soulignait la Journée nationale des étudiants, a été reportée de deux jours afin d'éviter des affrontements avec les forces de sécurité (RFE/RL 9 déc. 2008).

Participation des étudiants à des manifestations postélectorales, juin 2009

Des sources signalent que des étudiants ont participé activement lors des manifestations concernant les élections de juin 2009 (RFE/RL 23 sept. 2009; IHRDC oct. 2009, 2; AI déc. 2009, 26-27). Selon AI, 133 étudiants ont été arrêtés (ibid., 26), tandis que le Centre de documentation sur les droits de la personne en Iran (Iran Human Rights Documentation Center – IHRDC), organisation dont le siège est aux États-Unis et qui vise à recueillir des renseignements sur la situation des droits de la personne en Iran depuis la révolution de 1979 (IHRDC s.d.), souligne que plus de 80 étudiants ont été arrêtés pour avoir participé à des manifestations postélectorales (IHRDC oct. 2009, 2). D'après AI et RFE/RL, les résidences d'étudiants de certaines universités iraniennes ont fait l'objet d'attaques à la suite des manifestations contre les élections de juin; au moins cinq étudiants sont morts et plusieurs ont été blessés (AI déc. 2009, 17; RFE/RL 23 sept. 2009). Selon AI, des agents en civil, qui feraient partie de la milice Basij et des forces spéciales de la police, ont agressé des personnes dans une résidence d'étudiants à l'université de Téhéran pendant la nuit du 14 juin 2009; des attaques similaires se sont produites la même nuit à Esfahan [ou Ispahan], et à Chirâz, le lendemain (AI déc. 2009, 17). AI signale que le président du Parlement a condamné les attaques et en a publiquement rejeté la responsabilité sur le ministère de l'Intérieur (ibid.).

RFE/RL et le New York Times signalent qu'en septembre 2009, des étudiants soupçonnés d'avoir participé à des manifestations postélectorales ont été convoqués devant des comités disciplinaires dans de nombreuses universités en Iran, notamment celles de Téhéran, de Meched, de Tabriz et de Chirâz (RFE/RL 4 sept. 2009; The New York Times 6 sept. 2009). Selon des médias, certains étudiants ont été emprisonnés, expulsés, se sont vu interdire l'entrée dans les résidences d'étudiants ou les salles de cours ou se sont fait suspendre (ibid.; ibid. 30 sept. 2009; RFE/RL 23 sept. 2009).

Manifestations étudiantes dans des universités, automne 2009

Des manifestations étudiantes ont eu lieu sur des campus universitaires en Iran en septembre et en octobre 2009 (IHRDC oct. 2009, 2; RFE/RL 27 oct. 2009; The Guardian 1er nov. 2009). Des médias signalent que des centaines d'étudiants ont pris part à des manifestations antigouvernementales à l'université de Téhéran le 28 septembre 2009, et des centaines d'autres ont manifesté à l'université Sharif à Téhéran le 29 septembre 2009 (RFE/RL 29 sept. 2009; The New York Times 30 sept. 2009; ibid. 3 oct. 2009). Selon le New York Times, 18 meneurs étudiants ont été arrêtés par la suite en raison de leur implication dans les manifestations (ibid.). RFE/RL ajoute que le 27 octobre 2009, plus de 1 000 étudiants ont manifesté à l'université islamique Azad dans le sud de Téhéran (27 oct. 2009). Des médias signalent que des étudiants ont organisé des manifestations en septembre et en octobre 2009 dans des universités à Téhéran, à Ispahan, à Chirâz, à Karadj et à Qazvin (The Guardian 1er nov. 2009), à Ahwaz, à Mazandaran et à Racht et dans d'autres villes (RFE/RL 4 nov. 2009). Selon le Guardian, à la suite des manifestations, des centaines d'étudiants ont été convoqués devant des conseils disciplinaires, certains ont été emprisonnés, et au moins 20 ont été expulsés (The Guardian 1er nov. 2009). Le IHRDC affirme que les autorités gouvernementales ont également augmenté la présence policière dans les universités (oct. 2009; voir aussi The Guardian 1er nov. 2009).

Des sources signalent que le 4 novembre 2009, afin de souligner le 30e anniversaire de la prise de l'ambassade des États-Unis à Téhéran, des manifestations étudiantes se sont tenues dans des universités à Téhéran (AI déc. 2009, 21; IWPR 4 déc. 2009), à Chirâz (AI déc. 2009, 21; RFE/RL 4 nov. 2009), à Qazvin, à Ispahan, à Meched, à Tabriz, à Kermân, à Ahvaz (AI déc. 2009, 21), à Racht et dans d'autres villes iraniennes (RFE/RL 4 nov. 2009). Selon l'Institut du reportage sur la guerre et sur la paix (Institute for War and Peace Reporting – IWPR), les forces de sécurité ont utilisé des matraques et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à l'université de Téhéran (IWPR 4 nov. 2009). AI affirme qu'un étudiant a été tué par balle par les forces de la sécurité à Ispahan (AI déc. 2009, 21).

L'ICHRI signale qu'en novembre 2009, plusieurs étudiants iraniens ont été arrêtés, poursuivis et détenus dans des villes dans l'ensemble de l'Iran, y compris à Ispahan, à Babol, à Chaharmahal-o-Bakhtiari, à Chirâz, à Élâm, à Kermanchâh, à Qazvin et à Téhéran (ICHRI 24 nov. 2009). L'ICHRI fournit des détails sur plus de 50 étudiants qui ont été arrêtés et sur plus de 120 étudiants qui ont été convoqués à comparaître devant des comités disciplinaires du 16 au 23 novembre 2009 (ibid.). Selon l'ICHRI, les arrestations auraient été effectuées afin de réprimer les manifestations prévues le 7 décembre, Journée nationale des étudiants (ibid.). De même, AI et des médias ont souligné que de nombreux étudiants ont été détenus par les autorités au cours des semaines précédant la Journée nationale des étudiants (AI 7 déc. 2009; Newsday 5 déc. 2009; AP 7 déc. 2009; The New York Times 7 déc. 2009). En décembre 2009, selon certaines sources, entre 90 (ICHRI 2 déc. 2009) et 100 étudiants avaient été arrêtés (AP 7 déc. 2009).

Manifestations liées à la Journée nationale des étudiants, en décembre 2009

Des médias et des organisations de défense des droits de la personne signalent que des milliers d'étudiants ont manifesté dans des universités dans l'ensemble de l'Iran le 7 décembre 2009 (AP 7 déc. 2009; AI 7 déc. 2009; RFE/RL 7 déc. 2009) et le 8 décembre 2009 (La Presse canadienne 8 déc. 2009; ICHRI 9 déc. 2009). Cette journée commémore le meurtre de trois étudiants durant le régime du Chah en 1953 (Irish Times 8 déc. 2009; Reuters 9 déc. 2009; AI 7 déc. 2009) et les étudiants ont traditionnellement profité de l'occasion afin de manifester pour que les droits de la personne soient davantage respectés (ibid.). En 2009, le gouvernement de l'Iran a interdit aux journalistes internationaux d'observer ces manifestations étudiantes et a suspendu les services d'Internet et de télécommunication (ICHRI 7 déc. 2007; AI 7 déc. 2009; Irish Times 8 déc. 2009). Des séquences affichées sur des sites Internet montrent des étudiants à l'université de Téhéran qui brûlent des images du Guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei et qui scandaient des slogans contre lui et le président Mahmoud Ahmadinejad (AP 7 déc. 2009; La Presse canadienne 8 déc. 2009; Reuters 9 déc. 2009). Des sources signalent que des policiers antiémeutes ont entouré l'université de Téhéran afin d'empêcher la manifestation de s'étendre (RFE/RL 7 déc. 2009; The Belfast Telegraph 8 déc. 2009). Les forces de sécurité, y compris les milices Basij, auraient utilisé des matraques et des gaz lacrymogènes (AI 7 déc. 2009; AP 7 déc. 2009; Los Angeles Times 8 déc. 2009) et lancé des pierres aux manifestants (AP 7 déc. 2009; La Presse canadienne 8 déc. 2009; The Belfast Telegraph 8 déc. 2009). Des groupes de défense des droits de la personne ont obtenu des renseignements selon lesquels la police a utilisé des balles de plastique afin de dissuader les manifestants à l'université Amir Kabir à Téhéran (AI 7 déc. 2009; ICHRI 7 déc. 2009). Le chef de police de Téhéran, le général Azizullah Rajabzadeh, aurait déclaré que 204 manifestants, dont 39 femmes, ont été arrêtés à Téhéran (La Presse canadienne 8 déc. 2009; The Guardian 9 déc. 2009). Deux médias iraniens officiels ont signalé que 86 des personnes arrêtées à Téhéran ont été mises en liberté après avoir exprimé des regrets (Fars 8 déc. 2009; ICHRI 9 déc. 2009).

Selon certaines sources, les manifestations étudiantes visant à souligner la Journée nationale des étudiants se sont déroulées dans de nombreuses autres villes dans l'ensemble de l'Iran, notamment dans les villes suivantes : Ispahan, Kermanchâh, Chirâz, Meched, Tabriz (ICHRI 7 déc. 2009; The Los Angeles Times 8 déc. 2009), Kermân, Hamadân, Racht, Élâm (ibid.) et Karadj (ICHRI 7 déc. 2009). AI a reçu des renseignements selon lesquels des étudiants de l'université Shahid Behesti ont manifesté à l'extérieur de la prison Evin qui détenait des prisonniers politiques et qu'il y a eu des affrontements entre les forces de sécurité et les étudiants dans les universités d'Ispahan, de Mazandaran et de Sâri (AI 7 déc. 2009).

Groupes d'étudiants ciblés par les autorités

Des organisations non gouvernementales (ONG) signalent que les autorités iraniennes ont ciblé des membres d'Étudiants pour la liberté et l'égalité (AI 21 oct. 2009; HRW 9 avr. 2008; Freedom House 2009), une organisation étudiante qui vise à créer un réseau d'étudiants à l'échelle nationale, à mettre fin à la présence militaire sur les campus universitaires (AI 21 oct. 2009) et à [traduction] « résister pacifiquement à diverses formes d'inégalité et d'exploitation » (HRW 9 avr. 2008). Deux sources affirment que plus de 40 étudiants affiliés à cette organisation ont été arrêtés en 2007 et en 2008 (ibid.; Freedom House 2009). Certains étudiants ont signalé qu'ils avaient fait l'objet de [traduction] « torture » et de mauvais traitements (HRW 9 avr. 2008; Freedom House 2009; AI 21 oct. 2009). AI ajoute qu'en 2009, il y a eu d'autres arrestations et procès d'étudiants affiliés à ce groupe en 2009, y compris certains qui ont été arrêtés à la suite des manifestations postélectorales en juin 2009 (AI 21 oct. 2009).

Des médias et des organisations de défense des droits de la personne signalent que des membres du bureau pour la consolidation de l'unité (Daftar Tahkim Vahdat), aussi appelé « bureau pour le renforcement de l'unité » ou « union des étudiants iraniens », ont également été ciblés par les autorités iraniennes (The New York Times 3 oct. 2009; ibid. 30 sept. 2009; ICHRI 5 déc. 2008). Des sources présentent le bureau pour la consolidation de l'unité comme un [traduction] « groupe d'étudiants en faveur de la démocratie » (The New York Times 3 oct. 2009; ibid. 30 sept. 2009) et [traduction] « le plus grand groupe d'étudiants réformiste de l'Iran » RFE/RL 23 sept. 2009). Selon le New York Times, ce groupe fait l'objet de pressions depuis l'élection du président Mahmoud Ahmedinejad en 2005 (3 oct. 2009). Les Country Reports on Human Rights Practices for 2008 du Département d'État des États-Unis déclarent qu'Ali Nikunesbati, porte-parole du groupe, a été arrêté le 8 novembre 2008 (É.-U. 25 févr. 2009, sect. 1d). Selon le New York Times les 18 étudiants qui ont été arrêtés en octobre 2009 à la suite des manifestations étudiantes étaient des membres du bureau pour la consolidation de l'unité (3 oct. 2009). RFE/RL signale qu'un des dirigeants du groupe a été arrêté en novembre 2009 (4 nov. 2009). L'ICHRI signale qu'en novembre et en décembre 2009, deux membres du conseil central du bureau pour la consolidation de l'unité ont été arrêtés et trois autres membres du conseil central ont été convoqués devant le tribunal révolutionnaire (ICHRI 19 nov. 2009). Parmi les sources qu'elle a consultées, la Direction des recherches n'a trouvé aucun suivi sur ces arrestations.

L'ICHRI signale également qu'en novembre 2009, les autorités ont arrêté et détenu plusieurs meneurs de la principale association d'anciens étudiants, l'ADVAR (ICHRI 19 nov. 2009; voir aussi AI déc. 2009, 20). L'ICHRI signale qu'Abdollah Momeni, porte-parole de l'ADVAR, a été condamné à une peine d'emprisonnement de huit ans, soit six ans pour son implication dans les manifestations postélectorales en juin 2009 et deux années additionnelles pour des activités antérieures (ICHRI 19 nov. 2009). Selon des médias, des renseignements au sujet de la peine de huit ans de M. Momeni ont été affichés sur un site Internet réformiste (AFP 14 nov. 2009; Reuters 14 nov. 2009).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Agence France-Presse (AFP). 14 novembre 2009. « Iran Activist Gets Eight Years in Jail: Report ». (Factiva)

Amnesty International (AI). 7 décembre 2009. « Iranian Security Forces Condemned for Protest Crackdown ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. Décembre 2009. Iran: Election Contested, Repression Compounded. (MDE 13/123/2009) [Date de consultation : 10 déc. 2009]
_____. 21 octobre 2009. « Urgent Action: Student Activist on Trial ». [Date de consultation : 10 déc. 2009]

Associated Press (AP). 7 décembre 2009. Ali Akbar Dareini. « Tens of Thousands Protest in Iran, Battling Police ». [Date de consultation : 7 déc. 2009]

The Belfast Telegraph. 8 décembre 2009. « Student Protests Spark Violence on Streets of Tehran ». (Factiva)

États-Unis (É.-U.). 25 février 2009. Department of State. « Iran ». Country Reports on Human Rights Practices for 2008. [Date de consultation : 11 déc. 2009]

Fars News Agency [Téhéran, en persan]. 8 décembre 2009. « Iran Releases 86 Student Day Protestors, Three from Earlier Times ». (BBC Monitoring Newsfile/Factiva)

Freedom House. 2009. « Iran ». Freedom in the World 2009. [Date de consultation : 26 nov. 2009]

The Guardian [Manchester, Royaume-Uni]. 9 décembre 2009. « Iran: Police Arrest 204 After Students March in Protest ». (Factiva)
_____. 1er novembre 2009. Saeed Kamali Dehghan. « Iran Students Plan Return to Street Protests ». [Date de consultation : 26 nov. 2009]

Human Rights Watch (HRW). 9 avril 2008. « Iran: Detained Students may Face Torture ». [Date de consultation : 18 déc. 2009]
_____. 17 janvier 2008. « Iran: Investigate Detention Deaths ». [Date de consultation : 18 déc. 2009]

Institute for War and Peace Reporting (IWPR). 4 décembre 2009. Yasaman Baji. « Protesters Ready to Stand Up to Security Forces ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]

International Campaign for Human Rights in Iran (ICHRI). 9 décembre 2009. « As Student Protests Continue, State Foments Civil Strife ». [Date de consultation : 14 déc. 2009]
_____. 7 décembre 2009. « Protests Engulf University Campuses ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. 2 décembre 2009. « Top Student Leader Arrested ». [Date de consultation : 2 déc. 2009]
_____. 24 novembre 2009. « Crackdown on Students Ahead of National Student Day ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. 19 novembre 2009. « Continuing Persecution of Student Alumni Group ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. 5 janvier 2009. « About the Campaign ». [Date de consultation : 16 déc. 2009]
_____. 6 décembre 2008. « Situation of Academic Rights in Iran Appendices ». [Date de consultation : 14 déc. 2009]
_____. 5 décembre 2008. « Allow Peaceful Celebrations of National Student Day ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]

Iran Human Rights Documentation Center (IHRDC). Octobre 2009. « University Protests Continue ». Newsletter, vol. 2, no 5. [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. S.d. « Mission Statement ». [Date de consultation : 16 déc. 2009]

Irish Times [Dublin]. 8 décembre 2009. « Security Forces Fire Tear Gas to Disperse Iranian Protests ». (Factiva)

Los Angeles Times. 8 décembre 2009. Borzou Daragahi. « Iran Streets and Campuses Erupt in Protest ». [Date de consultation : 14 déc. 2009]

The New York Times. 7 décembre 2009. Nazila Fathi. « Mothers of Those Killed in Iran Unrest, Weekly Protesters Themselves, are Arrested ». (Factiva)
_____. 3 octobre 2009. Nazila Fathi. « Authorities in Iran Arrest 18 Students ». [Date de consultation : 9 déc. 2009]
_____. 30 septembre 2009. Nazila Fathi. « Iranian Students Stage 2nd Big Protest Since Returning to University Campuses ». [Date de consultation : 9 déc. 2009]
_____. 6 septembre 2009. Robert F. Worth. « Iran's Universities Punish Students Who Disputed Vote. ». [Date de consultation : 26 nov. 2009]

Newsday [New York]. 5 décembre 2009. Scheherezade Faramarzi. « Iran Warns Against Student Protests ». (Factiva)

La Presse canadienne. 8 décembre 2009. Lee Keath et Nasser Karimi. « Iran Warns of Tougher Action Against Protesters as Opposition Chief Harassed by Hard-liners ». (Factiva)

Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL). 7 décembre 2009. « Iranian Police Clash with Protesters ». [Date de consultation : 8 déc. 2009]
_____. 4 novembre 2009. Golnaz Esfandiari. « Protesters, Police Clash in Tehran on Anniversary of U.S. Embassy Takeover ». [Date de consultation : 26 nov. 2009]
_____. 27 octobre 2009. Golnaz Esfandiari. « Tehran University Students Continue Antigovernment Protests ». [Date de consultation : 19 nov. 2009]
_____. 29 septembre 2009. Golnaz Esfandiari. « Student Protests Against Ahmadinejad Continue in Tehran ». [Date de consultation : 19 nov. 2009]
_____. 23 septembre 2009. Golnaz Esfandiari. « Iran's Campuses on Edge as University Doors Open ». [Date de consultation : 19 nov. 2009]
_____. 4 septembre 2009. « Iranian Universities Question Students About Postelection Activities ». [Date de consultation : 19 nov. 2009]
_____. 9 décembre 2008. « Iranian Students Day Demonstration Turns Against Government ». [Date de consultation : 19 nov. 2009]

Reuters. 9 décembre 2009. Alistair Lyon. « Resilient Protesters Keep Iran off Balance ». (Factiva)
_____. 14 novembre 2009. « Iran Student Gets 8 Yrs Over Post-election Protests ». (Factiva)

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : European Country of Origin Network (ecoi.net), Foundation for Democracy in Iran (FDI), International Crisis Group, Nations Unies – Refworld, U.S. Committee for Refugees and Immigrants (USCRI).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Topics