Last Updated: Wednesday, 24 December 2014, 12:47 GMT

Albanie : information sur les possibilités de refuge intérieur pour une personne visée par une vendetta; information indiquant si les vengeurs peuvent trouver la personne visée qui a trouvé refuge ailleurs en Albanie (2005-2006)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 13 September 2006
Citation / Document Symbol ALB101479.EF
Reference 7
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Albanie : information sur les possibilités de refuge intérieur pour une personne visée par une vendetta; information indiquant si les vengeurs peuvent trouver la personne visée qui a trouvé refuge ailleurs en Albanie (2005-2006), 13 September 2006, ALB101479.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/45f147db1e.html [accessed 25 December 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Dans des communications écrites envoyées à la Direction des recherches, des représentants de la Commission européenne et du centre pour les droits de la personne en démocratie (Human Rights in Democracy Center – HRDC), situé à Tirana, ont affirmé qu'une personne ciblée par une vendetta ne peut pas trouver un refuge intérieur sécuritaire en Albanie (UE 13 juill. 2006; HRDC 26 juin 2006). Même si le représentant du HRDC a admis que la situation entourant les vendettas s'est améliorée, il a affirmé qu'un vengeur serait en mesure de trouver sa cible en Albanie, en particulier dans le Nord du pays (ibid.). Dans le même ordre d'idées, le coordonnateur à la Justice et aux Affaires intérieures pour la délégation de la Commission européenne en Albanie et le représentant du comité de réconciliation nationale (Committee of Nationwide Reconciliation – CNR) de Tirana ont affirmé que l'Albanie est suffisamment petite pour que les vengeurs soient en mesure de trouver leurs cibles (UE 13 juill. 2006; CNR 18 juin 2006).

Le représentant du CNR a ajouté que les personnes ciblées par les vendettas [traduction] « sont obligées de se cloîtrer [dans leur domicile] ou de quitter l'Albanie »; après, la menace qui pèse sur elles s'estomperait (ibid.). Un professeur d'histoire de l'université de l'Indiana, témoin expert dans les affaires d'asile politique concernant des ressortissants des Balkans et auteur de plusieurs publications sur l'histoire albanaise du XXe siècle, a également expliqué que, souvent, ne pas quitter son domicile est la seule solution possible pour une personne visée par une vendetta (14 juin 2006).

D'autres sources ont mentionné que déménager ailleurs en Albanie est une solution viable pour une personne visée par une vendetta afin de se soustraire à la menace qui pèse sur elle (Royaume-Uni 12 janv. 2006, paragr. 3.6.7; AHC 20 juin 2006). Selon le ministère de l'Intérieur (Home Office) du Royaume-Uni, pour les personnes craignant la vengeance qui pèse sur eux, le refuge interne ne serait pas [traduction] « trop exigeant »; toutefois, l'efficacité du refuge interne dépend de la ténacité du vengeur (Royaume-Uni 12 janv. 2006, paragr. 3.6.7). Dans le même ordre d'idées, dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le Comité Helsinki albanais (AHC), organisation non gouvernementale de défense des droits de la personne, a mentionné que le refuge intérieur est possible pour un personne ciblée par une vendetta à condition que la police protège l'identité de la personne qui déménage (AHC 20 juin 2006). Toutefois, aucune information sur l'efficacité de la protection policière offerte aux personnes ciblées par les vendettas n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Selon un article publié en 2005 par la British Broadcasting Corporation (BBC), un homme ciblé par une vendetta a déménagé ailleurs en Albanie avec sa famille pour éviter l'affrontement; toutefois l'article ne mentionne pas si ce refuge intérieur s'est avéré efficace (23 sept. 2005). Selon les Country Reports on Human Rights Practices for 2005, environ 50 familles ont quitté l'Albanie en 2005 par crainte de représailles dans une vendetta (Country Reports on Human Rights Practices for 2005 8 mars 2006). Le professeur d'histoire a mentionné savoir que des vendettas se sont étendues hors de l'Albanie, en Amérique du Nord et en Italie (14 juin 2006).

Selon les Country Reports 2005, même si le droit albanais accorde le droit de circuler librement, de nombreux migrants internes, en particulier les citoyens roms, ont perdu leur accès à certains services comme l'éducation ou les soins de santé (États-Unis 8 mars 2006, sect. 2.d). Même si de nombreuses personnes ont déménagé à l'intérieur de l'Albanie depuis la chute du communisme, le professeur a expliqué que les Albanais n'ont pas l'habitude de louer leur demeure et qu'il peut être difficile d'obtenir un prêt hypothécaire (ibid.). En outre, si un Albanien déménage dans une autre région de l'Albanie, les gens sont curieux de connaître les antécédents de cette personne ainsi que les raisons pour lesquelles elle a déménagé (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

British Broadcasting Corporation (BBC). 23 septembre 2005. « Blood Feuds Blight Albanian Lives ». [Date de consultation : 14 juill. 2006]

Comité Helsinki albanais (AHC). 20 juin 2006. Communication écrite du directeur exécutif.

Committee of Nationwide Reconcilation (CNR) [Tirana, Albanie]. 18 juin 2006. Communication écrite d'un représentant.

États-Unis. 8 mars 2006. Department of State. « Albania ». Country Reports on Human Rights Practices 2005. [Date de consultation : 6 juin 2006]

Human Rights in Democracy Center (HRDC). 26 Juin 2006. Communication écrite du directeur.

Professeur d'histoire, université de l'Indiana. 14 juin 2006. Entretien téléphonique.

Royaume-Uni. 12 janvier 2006. Home Office, Immigration and Nationality Directorate (IND), Country Information and Policy Unit. « Operational Guidance Note – Albania ». [Date de consultation : 5 juin 2006]

Union européenne (UE) [Albanie]. 13 juillet 2006. Commission européenne. Communication écrite du coordonnateur de la Justice et des Affaires intérieures.

Autres sources consultées

Sources orales, y compris : Albanian Human Rights Group; Centre for Russian and East European Studies de l'université de Toronto; Conflict Resolution and Reconciliation of Disputes [Albanie]; MJAFT!; Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe [Albanie]; Radio Free Europe/Radio Liberty.

Sites Internet, y compris : Committee for Nationwide Reconciliation (CNR), Albanie; European Country of Origin Information Network (ECOI); Factiva; Fédération internationale Helsinki pour les droits de l'homme (IHF); Freedom House; Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH); Human Rights Watch (HRW); Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL); U.S. Committee for Refugees and Immigrants (USCRI).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries