Last Updated: Friday, 24 October 2014, 15:39 GMT

Syrie : information sur la situation et le traitement des chrétiens depuis mars 2011; information indiquant si les insurgés considèrent les chrétiens comme loyaux au président al-Assad; information sur le traitement que les insurgés réservent aux chrétiens à Homs

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 29 June 2012
Citation / Document Symbol SYR104132.EF
Related Document Syria: Situation and treatment of Christians since March 2011; whether insurgents perceive Christians to be loyal to President Assad; treatment of Christians by insurgents in Homs
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Syrie : information sur la situation et le traitement des chrétiens depuis mars 2011; information indiquant si les insurgés considèrent les chrétiens comme loyaux au président al-Assad; information sur le traitement que les insurgés réservent aux chrétiens à Homs, 29 June 2012, SYR104132.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/5121fcaf2.html [accessed 26 October 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

1. Information générale

Des sources précisent que les chrétiens représentent 10 p. 100 de la population de la Syrie (MRG oct. 2011; É.-U. 8 juin 2012; BBC 1er mars 2012). En Syrie, les chrétiens appartiennent à diverses confessions, y compris grecque orthodoxe, orthodoxe syrienne (ou syriaque), catholique syrienne et catholique grecque (ibid. 11 oct. 2011; MRG oct. 2011). Les musulmans sunnites (74 p. 100), les Druzes (3 p. 100), les autres types de musulmans (2 p. 100) et les alaouites [aussi appelés alawites] (11 p. 100) (ibid.), qui suivent une [traduction] « branche » née de l'islam chiite, représentent le reste de la population (ibid. s.d., 2; Nations Unies 23 févr. 2012).

Le président Bachar al-Assad, lui-même alaouite (The Irish Times 8 juin 2012; AFP 25 déc. 2011), est au pouvoir depuis 2000 (É.-U. 8 juin 2012; MRG oct. 2011). Le père du président al-Assad a dirigé la Syrie de 1970 à 2000 (É.-U. 8 juin 2012; Nations Unies 23 févr. 2012). Les alaouites [traduction] « dominent » l'armée (The Irish Times 8 juin 2012; The Times 8 juin 2012) et le gouvernement (ibid.).

L'insurrection en Syrie a commencé par de petites manifestations [version française d'AI] « en faveur de la réforme » en février 2011 (AI 2012). Elles ont grossi pour devenir des manifestations de masse en mars 2011 (ibid.; The New York Times 13 avr. 2012). Selon Amnesty International (AI), le gouvernement de la Syrie a commis des [version française d'AI] « attaques violentes, [des] crimes contre l'humanité [et des] crimes de guerre » (AI 31 mai 2012). Dans le même ordre d'idées, Human Rights Watch affirme que le gouvernement de la Syrie a mené une [traduction] « répression brutale » comportant [traduction] « des crimes contre l'humanité, comme des détentions arbitraires et de la torture, et tuant des milliers de civils » (s.d.). Human Rights Watch a aussi affirmé que des groupes armés de l'opposition, y compris l'Armée syrienne libre (Free Syrian Army), groupe comptant des milliers de membres, en majorité des transfuges de l'armée de la Syrie (Al Jazeera 25 janv. 2012), ont également commis de [version française de Human Rights Watch] « graves violations des droits humains », y compris de la [version française de Human Rights Watch] « torture », des enlèvements, des détentions et des exécutions (Human Rights Watch 20 mars 2012). Al Jazeera souligne que selon le chef du Département des opérations du maintien de la paix des Nations Unies, il y a une [traduction] « guerre civile généralisée » en Syrie (12 juin 2012). Des sources fournissent divers chiffres quant au nombre de personnes tuées en Syrie depuis le début de l'insurrection; ils vont de plus de 9 000 (MRG [2012], 2; AP 8 juin 2012) à 13 000 personnes ou plus (ibid.; Al Jazeera 8 juin 2012). D'après Al Jazeera, les autorités de l'État affirment que plus de 2 600 membres du personnel des forces de sécurité ont été tués (12 juin 2012).

2. Traitement des chrétiens avant mars 2011

Minority Rights Group International (MRG) fait observer que les chrétiens ont été [traduction] « largement tolérés » en Syrie et qu'ils ont pu célébrer les fêtes chrétiennes et participer à des cours d'éducation religieuse différents (s.d.). Selon France Télévisions, les chrétiens en Syrie ont un « statut honorable » et occupent des postes au gouvernement et dans les entreprises (29 févr. 2012). Le Service de recherche du Congrès (Congressional Research Service - CRS) des États-Unis souligne par ailleurs que les chrétiens ont été [traduction] « bien représentés » dans les organisations du gouvernement du président al-Assad (24 mai 2012, 24) alors que GlobalPost, source d'information de Boston, précise que des chrétiens occupent des [traduction] « postes de haut niveau au sein de l'armée et du gouvernement » (6 févr. 2012).

3. Positions des chrétiens sur le régime du président al-Assad

Des sources affirment que les chrétiens craignent les incertitudes quant à leur avenir sans le régime al-Assad (ibid.; France Télévisions 29 févr. 2012; The New York Times 27 sept. 2011; AP 17 mai 2012). Le New York Times souligne que des chrétiens craignent de perdre la [traduction] « protection » que leur offrait le régime al-Assad et ils craignent également les représailles de futurs [traduction] « dirigeants sunnites conservateurs » en raison du soutien chrétien perçu à l'égard du régime al-Assad (27 sept. 2011).

Des sources sont d'avis qu'en général, les chrétiens appuient le régime du président al-Assad (BBC 1er mars 2012; The Guardian 16 févr. 2012; RT 7 mars 2012). Toutefois, d'autres sources précisent que les allégeances des chrétiens ne sont pas monolithiques (The New York Times 27 sept. 2011; É.-U. 24 mai 2012, 24). Selon les Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN) des Nations Unies, la bourgeoisie chrétienne d'Alep et de Damas est loyale au président al-Assad, mais certains commerçants urbains chrétiens et sunnites qui connaissent des difficultés économiques en raison du conflit commencent à moins soutenir le régime (23 févr. 2012). Des sources déclarent également que certains chrétiens se sont joints à l'opposition au régime al-Assad (BBC 6 avr. 2012; The New York Times 27 sept. 2011; AP 17 mai 2012). Le CRS des États-Unis a affirmé que [traduction] « selon la rumeur », certains chrétiens se seraient engagés dans l'Armée syrienne libre (É.-U. 24 mai 2012, 24). L'Associated Press (AP) signale qu'un chrétien membre du conseil s'est présenté à la chefferie du Conseil national syrien (Syrian National Council), groupe d'opposition principalement composé de membres [traduction] « des Frères musulmans de Syrie, d'élites séculières, d'intellectuels et d'indépendants » (ibid., 22), mais qu'il a perdu face à son opposant sunnite (17 mai 2012). La BBC fait observer que certains intellectuels chrétiens se sont [traduction] « ouvertement opposés » au président al-Assad et ils ont ensuite été emprisonnés (BBC 6 avr. 2012). Selon les IRIN des Nations Unies, les chrétiens ne se sont pas ralliés [version française des Nations Unies] « en masse » aux manifestations (Nations Unies 23 févr. 2012).

4. Traitement des chrétiens depuis mars 2011
4.1 Incidents à l'extérieur de la ville de Homs

Des sources font état d'incidents touchant des chrétiens depuis le début des troubles civils, y compris :

  • Agenzia Fides, agence de presse du Vatican au service de [version française d'Agenzia Fides] « l'information et de l'animation missionnaire » (Agenzia Fides s.d.), écrit qu'à Qusayr, le chef militaire de l'opposition armée a annoncé que les chrétiens avaient six jours, jusqu'au 8 juin 2012, pour quitter la ville (ibid. 9 juin 2012). Seuls 1 000 des 10 000 chrétiens que compte la ville seraient restés (ibid.).
  • Le 18 mars 2012, une voiture piégée a explosé dans un district chrétien d'Alep (CNA 27 mars 2012); l'explosion aurait visé un quartier général de la sécurité, tuant 3 personnes et blessant 30 personnes (The Irish Times 19 mars 2012).
  • Le 17 mars 2012, des attentats-suicides à la bombe ont tué 27 personnes et blessé plus de 100 personnes à Damas (ibid.). Une des bombes a explosé près du département des enquêtes criminelles dans la région chrétienne d'al-Qasaa (ibid.). Même si un journal de l'État a écrit que les attaques ont été menées par des [traduction] « terroristes », le Conseil national syrien et l'Armée syrienne libre ont déclaré ne pas être responsables (ibid.).
  • Human Rights Watch a fait état d'un bombardement effectué par l'armée qui a blessé un chrétien et tué un chrétien en février 2012, à al-Qusayr, dans le gouvernorat de Homs (22 mars 2012).
  • En février 2012, un obus non explosé a frappé un couvent à Saidnaya, une ville chrétienne (GlobalPost 6 févr. 2012). GlobalPost souligne qu'aucun groupe n'a revendiqué l'attaque (ibid.).
  • Sans préciser de date, le USA Today a écrit qu'un mortier a frappé un monastère à Saidnaya, ville chrétienne; l'attaque aurait été attribuée aux [traduction] « rebelles » (11 mai 2012).
  • Les Syriens chrétiens pour la démocratie (Syrian Christians for Democracy - SCD), organisme sans but lucratif situé aux États-Unis (SCD [mars 2012]) ayant pour mandat de [traduction] « faire état de la violence perpétrée par le régime al-Assad contre son peuple, que les victimes soient des chrétiens ou des musulmans » (ibid.), soulignent qu'une église chrétienne située à Alep a été bombardée à une date non précisée; l'opposition a été tenue responsable, mais l'organisme soutient qu'il n'y a [traduction] « aucune preuve » permettant de tirer cette conclusion (ibid. 23 mars 2012).

Minority Rights Group International estime que les Assyriens chrétiens sont un groupe menacé, soulignant que ces chrétiens sont [traduction] « très inquiets de la possibilité qu'il y ait des attaques menées par des militants sunnites » ([2012], 2-3). Toutefois, selon l'Agence nationale d'information, gérée par le ministère de l'Information du Liban (NNA s.d.), l'archevêque grec orthodoxe de Syrie a affirmé qu'il n'y a [traduction] « pas de danger pour les chrétiens en Syrie » (31 mai 2012). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement allant dans le même sens que ce qui vient d'être dit.

4.2. Situation et affrontements sectaires à Homs

Homs a été décrite comme une région grandement touchée par la violence (AP 8 juin 2012; The Telegraph 2 avr. 2012; Reuters 23 févr. 2012). Minority Rights Group International signale que les combats les plus durs et la majorité des pertes de vies ont eu lieu à Homs (1er mars 2012), et Reuters a écrit que le tiers des décès en Syrie ont eu lieu à Homs et dans les environs (23 févr. 2012). Les Nations Unies ont souligné qu'il y avait un blocus imposé par l'État à Homs (Nations Unies 22 févr. 2012, paragr. 73). Les Nations Unies soulignent également que l'armée de la Syrie a attaqué Homs [version française des Nations Unies] « à l'arme lourde, causant de lourdes pertes » (ibid., paragr. 20). Le 25 mai 2012, 108 civils ont été tués à Houla, dans le gouvernorat de Homs; selon des sources, la majorité d'entre eux auraient été tués par une milice favorable au gouvernement appelée chabbiha (The Irish Times 8 juin 2012) et par l'armée de la Syrie (The Washington Post 3 juin 2012). Le président al-Assad a déclaré que son gouvernement n'était pas responsable (ibid.). Le New York Times écrit que, selon des résidents, les insurgés à Homs tuent des partisans et des informateurs du gouvernement (1er oct. 2011). Les Nations Unies ont écrit que des membres de l'Armée syrienne libre ont [version française des Nations Unies] « torturé » et exécuté des chabbiha et ont pris des agents de sécurité et des membres de leur famille en otage pour obtenir en contrepartie la libération de leurs alliés (22 févr. 2012, paragr. 114, 117).

Des sources soulignent qu'il y a une tension sectaire à Homs (Reuters 23 févr. 2012; The New York Times 1er oct. 2011; Nations Unies 22 févr. 2012, paragr. 26), et les Nations Unies écrivent que des crimes ont un [version française des Nations Unies] « caractère sectaire » en Syrie, en particulier à Homs (ibid.). Le New York Times signale que les membres de sectes craignent de voyager dans des quartiers où habitent des membres d'autres sectes (1er oct. 2011). Le Guardian écrit qu'il y a des querelles entre les chrétiens et les sunnites à Homs (16 févr. 2012), et on peut lire dans le Telegraph que, selon des chefs religieux, les quartiers musulmans se tournent contre les chrétiens (2 avr. 2012). Des sources déclarent que le slogan [traduction] « les chrétiens à Beyrouth; les alaouites au tombeau [ou au cercueil] » est couramment utilisé dans les manifestations (The Irish Times 8 juin 2012; USA Today 11 mai 2012). Un [traduction] « chef local » interviewé par The Guardian a accusé certains chrétiens de se rallier aux milices chabbiha favorables à al-Assad et d'attaquer des sunnites (16 févr. 2012). Il a aussi déclaré qu'il y a eu des enlèvements entre chrétiens et sunnites, et The Guardian a écrit que [traduction] « les enlèvements en représailles ont mené à des massacres sectaires » (16 févr. 2012). En juillet 2011, l'Agence France-Presse (AFP) faisait état de 30 décès attribués à des affrontements entre des chrétiens, des sunnites et des alaouites (19 juill. 2011), et elle a souligné en décembre 2011 que les décès attribuables aux affrontements sectaires [traduction] « ont augmenté », ajoutant que la majorité des victimes sont des sunnites et des alaouites (25 déc. 2011). Toutefois, selon l'AFP, l'Organisation nationale pour les droits de la personne (National Organization for Human Rights) de la Syrie a déclaré qu'il n'y a pas d'affrontements sectaires à Homs, mais plutôt des forces étatiques infiltrées qui attaquent des civils (19 juill. 2011). L'Agence arabe syrienne d'informations (SANA), agence de presse nationale officielle gérée par l'État (SANA s.d.), affirme que des [traduction] « groupes terroristes liés à Al-Qaïda » commettent des massacres dans la campagne de Homs (27 mai 2012).

4.3 Traitement des chrétiens dans la ville de Homs

Des sources soulignent que des chefs musulmans ont rencontré des chrétiens pour tenter de les rassurer quant à leur sécurité (The Telegraph 2 avr. 2012) et ils ont utilisé les réseaux sociaux pour dire que [traduction] « les chrétiens et les musulmans ont vécu ensemble durant des siècles en Syrie » (RIA Novosti 14 mai 2012). Des sources signalent que des combattants étrangers arriveraient à Homs pour soutenir l'insurrection (BBC 10 avr. 2012; The Telegraph 2 avr. 2012), ce qui, selon un prêtre jésuite, a fait peur aux chrétiens (ibid.). On peut lire dans le magazine jésuite America Press que d'après une source locale, les chrétiens de Homs vivent cachés (9 avr. 2012). Parmi les sources qu'elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n'a trouvé aucun renseignement allant dans le même sens que ce qui vient d'être dit.

Des sources affirment que 90 p. 100 des chrétiens ont fui Homs (CNA 27 mars 2012; Al-Haqiqah 18 mars 2012; America Press 9 avr. 2012) pour [traduction] « d'autres régions du pays » (RIA Novosti 14 mai 2012) et qu'environ 1 000 chrétiens sont restés (America Press 9 avr. 2012; Agenzia Fides 26 mars 2012; The Telegraph 2 avr. 2012). Des sources font état des différentes raisons de fuir, y compris le fait que les chrétiens ont été [traduction] « chassés par les combats » (The Telegraph 2 avr. 2012), forcés de fuir par l'armée de la Syrie (SCD 23 mars 2012) ou forcés de partir par les insurgés (America Press 9 avr. 2012; CNA 27 mars 2012). La Catholic News Agency, source couvrant les actualités [traduction] « touchant l'Église universelle » (CNA s.d.), écrit que les chrétiens ont fui la [traduction] « persécution » et qu'ils [traduction] « ont été les plus touchés par la violence » (27 mars 2012).

Des sources soulignent que des domiciles de chrétiens ont été confisqués et occupés par des insurgés qui auraient des liens avec Al-Qaïda (CNA 27 mars 2012; America Press 9 avr. 2012; Al-Haqiqah 18 mars 2012). Toutefois, Agenzia Fides a relevé que selon la communauté jésuite de Homs, des chrétiens [traduction] « ont fui de leur propre initiative en raison de la peur et du conflit et ils n'ont pas été forcés de quitter leur domicile en raison de menaces de la part de milices islamistes » (Agenzia Fides 26 mars 2012). La communauté jésuite de Homs a en outre affirmé que des domiciles vides de chrétiens ont été occupés par des familles déplacées, mais qu'ils ont été remis à leurs propriétaires au retour de ceux-ci (ibid.).

Des sources font état de la destruction d'églises à Homs (The Columbus Dispatch 8 juin 2012; USA Today 11 mai 2012; The Telegraph 8 avr. 2012). Alors que The Telegraph précise que des églises ont été détruites par l'intense bombardement des forces de Syrie (8 avr. 2012), le USA Today écrit que selon des témoignages de chrétiens à Homs, une église a été endommagée en février 2012 par [traduction] « des gangs armés ayant un soutien étranger » (11 mai 2012). D'après le USA Today, des chefs d'église ont reçu des lettres affirmant qu'ils sont [traduction] « les prochains à partir » après le président al-Assad (11 mai 2012). The Telegraph souligne que des chrétiens se réunissent dans des domiciles privés pour faire leurs dévotions (8 avr. 2012). RIA Novosti, agence de presse étatique de Russie, signale que des domiciles chrétiens à Homs ont été endommagés et que des commerces ont été pillés (RIA Novosti 14 mai 2012). RIA Novosti signale aussi que des chefs musulmans ont utilisé les réseaux sociaux pour se dissocier des dommages causés aux églises et aux domiciles chrétiens (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Agence France-Presse (AFP). 25 décembre 2011. Sammy Ketz. « Syrian Christians Seek Only Christmas Peace ». (Factiva)

_____. 19 juillet 2011. « "Nightmare" in Homs as Syria Death Toll Rises ». (Factiva)

Agenzia Fides. 9 juin 2012. « Ultimatum to Christians: "Leave Qusayr" ». [Date de consultation : 13 juin 2012]

_____. 26 mars 2012. « The Jesuits: "Christians Have Fled From Homs, Not Thrown Out by Islamists" ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

_____. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

Al-Haqiqah. 18 mars 2012. « Syrian Opposition Targets Christian Community: Christians Expelled from Homs by "Opposition" Al Qaeda Gunmen ». Traduit de l'arabe et publié par le Centre for Research on Globalization (CRG). [Date de consultation : 11 juin 2012]

Al Jazeera. 12 juin 2012. « UN Official Says Syria in State of Civil War ». [Date de consultation : 12 juin 2012]

_____. 8 juin 2012. « Gun Battles Rage in Streets of Damascus ». [Date de consultation : 8 juin 2012]

_____. 25 janvier 2012. « Free Syrian Army "Not Only Defectors" ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

America Press. 9 avril 2012. « Church Protests "Ethnic Cleansing" in Homs Neighborhoods ». (Factiva)

Amnesty International (AI). 31 mai 2012. « Amnesty International Written Statement to HRC Special Session on Syria: June 2012 ». (MDE 24/055/2012) [Date de consultation : 7 juin 2012]

_____. 2012. « Syria ». Amnesty International Report 2012: The State of the World's Human Rights. [Date de consultation : 7 juin 2012]

Associated Press (AP). 8 juin 2012. Bassem Mroue. « Syrian Troops Bomb Rebel-held Neighborhood in Homs ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

_____. 17 mai 2012. « Syria Opposition Rift Widens with Resignation of Burhan Ghalioun ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

British Broadcasting Corporation (BBC).10 avril 2012. « Syrian Opposition Army Imposes Islamic Tax on Christians in Homs ». (Factiva)

_____. 6 avril 2012. « Syria's Christians Caught in the Middle ». [Date de consultation : 6 juin 2012]

_____. 1er mars 2012. « Guide to the Syrian Opposition ». [Date de consultation : 6 juin 2012]

_____. 11 octobre 2011. « Guide: Christians in the Middle East ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

Catholic News Agency (CNA). 27 mars 2012. « Syrian Violence Drives 50,000 Christians from Homes ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

_____. S.d. « About Us ». [Date de consultation : 27 juin 2012]

The Columbus Dispatch [Ohio, États-Unis]. 8 juin 2012. JoAnne Viviano. « Westerville Relief Worker Aids Syrians; Woman Helps Those Displaced by Recent Violence ». (Factiva)

États-Unis (É.-U.). 8 juin 2012. Central Intelligence Agency (CIA). « Syria ». The World Factbook. [Date de consultation : 21 juin 2012]

_____. 24 mai 2012. Congressional Research Service (CRS). Jeremy M. Sharp et Christopher M. Blanchard. Syria: Unrest and U.S. Policy. [Date de consultation : 12 juin 2012]

France Télévisions. 29 février 2012. Jean-Claude Rongeras. « Les chrétiens de Syrie, alliés traditionnels d'Assad, affichent leurs doutes ». [Date de consultation : 25 juin 2012]

GlobalPost [Boston, États-Unis]. 6 février 2012. Stephen Starr. « Syria's Christians Continue to Stand by Assad Regime ». [Date de consultation : 14 juin 2012]

The Guardian [Royaume-Uni]. 16 février 2012. Martin Chulov. « "They Are Pushing Syria into a Religious War that they Will Certainly Get". Life and Death in a Terrified Town near Homs Preparing for a Bloody Onslaught by the Syrian Army ». [Date de consultation : 25 juin 2012]

Human Rights Watch. 22 mars 2012. « Syria: Government Uses Homs Tactics on Border Town ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

_____. 20 mars 2012. « Syria: Armed Opposition Groups Committing Abuses ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

_____. S.d. « Human Rights in Syria ». [Date de consultation : 22 juin 2012]

The Irish Times. 8 juin 2012. Michael Jansen. « Killings Suggest Syria Already in the Grip of Sectarian Conflict ». [Date de consultation : 22 juin 2012]

_____. 19 mars 2012. Michael Jansen. « Bombings Kill 30 in Syria as Christian Districts Targeted ». [Date de consultation : 14 juin 2012]

Minority Rights Group International (MRG). [2012]. Mark Lattimer. Peoples Under Threat 2012 - Online Briefing. [Date de consultation : 7 juin 2012]

______. 1er mars 2012. « MRG Condemns Attacks Against Civilians by Syria's Security Forces and Raises Concerns for Minorities ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

_____. Octobre 2011. « Syria Overview ». World Directory of Minorities and Indigenous Peoples. [Date de consultation : 7 juin 2012]

_____. S.d. « Christians, Armenians and Assyrians ». World Directory of Minorities and Indigenous Peoples. [Date de consultation : 7 juin 2012]

National News Agency Lebanon (NNA) [Beyrouth]. 31 mai 2012 « (Corrected) Syrian Bishop Khoury in Rabieh: No Civil War in Syria, No Danger on Christians ». (Factiva)

_____. S.d. « Home Page ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

Nations Unies. 23 février 2012. Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN). « Analysis: Inside the Anti-uprising Movement in Syria ». [Date de consultation : 6 juin 2012]

_____. 22 février 2012. Conseil des droits de l'homme. Report of the Independent International Commission of Inquiry on the Syrian Arab Republic. (A/HRC/19/69) [Date de consultation : 11 juin 2012]

The New York Times. 13 avril 2012. Neil MacFarquhar. « Amid Mass Protests, Syrian Cease-Fire Is Tested by Reports of Clashes ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

_____. 1er octobre 2011. Anthony Shadid. « Key Syrian City Takes On the Tone of a Civil War ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

_____. 27 septembre 2011. « Fearing Change, Many Christians in Syria Back Assad ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

Reuters. 23 février 2012. « As Syrians Flee Homs, Sectarian Faultlines Deepen ». [Date de consultation : 6 juin 2012]

RIA Novosti. 14 mai 2012. « Syrian Christians Afraid of Possible Islamist Rule ». (Factiva)

Russia Today (RT). 7 mars 2012. Maria Finoshina. « Splintered Syria: Pro-Assad Christians in Rebel Firing Line ». [Date de consultation : 7 juin 2012]

Syrian Arab News Agency (SANA). 27 mai 2012. F. Allafi et H. Said. « New Massacres by Al-Qaeda-linked Terrorist Groups Against Families in Homs Countryside Prior to Annan's Visit ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

_____. S.d. « About SANA ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

Syrian Christians for Democracy (SCD). 23 mars 2012. « Ethnic Cleansing of Christians in Syria - Facts and Propaganda ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

_____. [Mars 2012]. « About Us ». [Date de consultation : 11 juin 2012]

The Telegraph [Royaume-Uni]. 8 avril 2012. Ruth Sherlock. « Syria: Easter Cancelled in Homs After Churches Bombed; For the First Time in Centuries no Services Were Held to Mark the Festival of Easter in Christian Churches of War-torn Homs as the Syria Government Inflicted a Heavy Bombardment in Defiance of UN-brokered Ceasefire Talks ». (Factiva)

_____. 2 avril 2012. Damien McElroy et Adrian Blomfield. « Britain's Aid to Opposition Forces in Syria is Doubled; Hague Steps up Help as Christians left in Ruined City of Homs Speak of an "Atmosphere of Fear" ». (Factiva)

The Times [Londres]. 8 juin 2012. Ben Macintyre. « Ghostly Sect of Syria's Past Haunts its Future; The Alawites Shoring Up the Assad Regime Use Hundreds of Years of Religious Persecution to Justify Their Brutality ». (Factiva)

USA Today. 11 mai 2012. Stephen Starr et S. Akminas. « Christians in Syria Live in Uneasy Alliance with Assad, Alawites ». [Date de consultation : 25 juin 2012]

The Washington Post. 3 juin 2012. Liz Sly et Joby Warrick. « Brutal Killing of at Least 108 in Houla Marked New Low in Syrian Uprising ». [Date de consultation : 15 juin 2012]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : Antiochian Orthodox Christian Archdiocese of North America; Asia News; Assyrian International News Agency; Australia Refugee Review Tribunal; Centre de recherche sur la mondialisation; Danish Refugee Council; ecoi.net; États-Unis — Department of State; Fédération internationale des droits de l'homme; Freedom House; Huffington Post; Institute for War and Peace Reporting; International Medical Corps; Los Angeles Times; Nations Unies — Haut-Commissariat aux droits de l'homme, Refworld; Project Syndicate; Stratfor Global Intelligence; Syria Times; Syriac Orthodox Resources; Syrian Human Rights Committee; Syrie — Ministries of Interior, Justice and Information; TribLive; Vatican Insider.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld