Last Updated: Friday, 19 December 2014, 13:25 GMT

Arabie saoudite : information sur les mariages forcés et arrangés; personnes qui arrange les mariages; information selon laquelle ils sont célébrés dans une famille élargie; âge des mariés; possibilité de refuser un mariage arrangé; information selon laquelle les mariages arrangés sont propres à un groupe religieux ou social (2003-2005)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa
Publication Date 7 October 2005
Citation / Document Symbol SAU100598.F
Reference 1
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Arabie saoudite : information sur les mariages forcés et arrangés; personnes qui arrange les mariages; information selon laquelle ils sont célébrés dans une famille élargie; âge des mariés; possibilité de refuser un mariage arrangé; information selon laquelle les mariages arrangés sont propres à un groupe religieux ou social (2003-2005), 7 October 2005, SAU100598.F, available at: http://www.refworld.org/docid/45f148042.html [accessed 19 December 2014]
Comments Corrected version March 2007
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Les renseignements disponibles sur les mariages forcés et les mariages arrangés sont rares parmi les sources consultées par la Direction des recherches. De plus, aucune information n'a pu être trouvée selon laquelle les mariages arrangés seraient propres à un groupe religieux ou social.

The Saudi Gazette a signalé que les femmes sont encore assujetties à la pratique des mariages forcés par leurs familles, qui méprisent les mariages hors du cercle familial (15 juill. 2003). En outre, selon le Straits Times, un professeur d'histoire à l'université King Saud constate que les mariages forcés sont [traduction] « un problème important » dans le Nord et le Sud du pays (5 mai 2005).

En avril 2005, le grand mufti cheikh Abdul Aziz al-Sheikh a déclaré que les mariages forcés vont à l'encontre de la loi islamique et « que les responsables devraient être jetés en prison » (BBC 12 avr. 2005; Straits Times 5 mai 2005). L'Associated Press considère qu'il s'agit d'une déclaration [traduction] « sans précédent » de la part du mufti qui a le rang de ministre au sein du gouvernement saoudien (12 avr. 2005).

Selon la British Broadcasting Corporation (BBC), le taux de divorce élevé en Arabie saoudite est lié à la pratique répandue des mariages forcés (12 avr. 2005).

On rapporte le cas d'une jeune femme, divorcée après un premier mariage forcé, qui se refuse à contracter un nouveau mariage arrangé par sa famille : des juges et des chefs religieux lui auraient indiqué que ce second mariage n'était pas valable et qu'elle pouvait l'annuler (The Saudi Gazette 15 juill. 2003).

En mai 2005, The Jerusalem Post a rapporté que les deux filles d'une citoyenne américaine, Pat Roush, avaient épousé des saoudiens, lors de mariages arrangés (25 mai 2005). Celles-ci, aujourd'hui dans la vingtaine, avaient été enlevées par leur père d'origine saoudienne alors qu'elles n'avaient respectivement que sept et trois ans (The Jerusalem Post 25 mai 2005; voir aussi IED/HLP 20 mars 2003, paragr. 3).

En 2003, le Globe and Mail indiquait que la pratique des mariages arrangés, souvent entre cousins, était [traduction] « toujours la norme » en Arabie saoudite bien que les relations entre hommes et femmes soient en train de changer (9 juill. 2003; voir aussi IED/HLP 20 mars 2003, paragr. 11). Le Houston Chronicle rapporte que selon les Saudis les plus conservateurs, l'idée de permettre aux femmes de conduire aurait des conséquences négatives sur la pratique traditionnelle des mariages arrangés (19 juin 2005).

ANSA rapportait que la pratique traditionnelle « rigide » des mariages arrangés exige que l'homme et la femme ne se voient pas avant le mariage, mais que les traditions sont quelque peu bouleversées par le fait qu'un mariage sur quatre se termine en divorce et que les jeunes gens souhaitent dorénavant connaître leur futur partenaire avant le jour du mariage (29 juin 2004).

Par ailleurs, ANSA a indiqué également que les mariages sont une [traduction] « pratique commerciale » (les familles demandent de l'argent au mari) qui coûte de plus en plus cher, ce qui pousse certains hommes à se trouver des épouses à l'étranger (26 sept. 2003).

Arab News rapportait en mai 2005 la création d'un bureau offrant [traduction] « de mettre en contact des hommes avec des familles dont les filles sont disponibles pour le mariage » (29 mai 2005). Une quarantaine de familles dont les parents souhaitent marier leurs filles sont inscrites auprès de ce bureau qui a permis la célébration de dix mariages deux mois après son ouverture (Arab News 29 mai 2005). L'homme doit remplir un formulaire et rencontre ensuite la famille qui aura examiné son dossier (ibid.). L'homme et la femme se rencontrent lors d'une cérémonie de fiançailles et, s'ils sont d'accord, une date est choisie pour la cérémonie de mariage (ibid.). Les conditions du mariage ainsi que la dote font l'objet de négociations entre l'homme et la famille de la femme (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

ANSA [Rome]. 29 juin 2004. Barbara Bibbo. « Saudi Arabia : More Singles Seek Partner on Internet ». (Factiva/ANSA English Media Service).
_____. . 26 septembre 2003. Barbara Bibbo. « Saudi Arabian Single Women a National Problem ». (Factiva/ANSA English Media Service).

Arab News. 29 mai 2005. Raid Qusti et Abdulrahman Al-Muafa. « First Saudi Marriage Bureau ». [Date de consultation : 5 oct. 2005]

Associated Press (AP). 12 avril 2005. « Clerics Speak Out Against Forced Marriage ». (Factiva).

British Broadcasting Corporation (BBC News). 12 avril 2005. « Saudi Arabia Bans Forced Marriage ». [Date de consultation : 22 sept. 2005]

The Globe and Mail [Toronto]. 9 juillet 2003. Alan Freeman. « Saudi Women Making Slow, Sure Progress; Relations Between the Sexes Improve as Kingdom Changes After 9/11 ». (Factiva)

Houston Chronicle. 19 juin 2005. Mariam Isa. « Letting Saudi Women Drive Collides with Tradition ». (Factiva)

International Educational Development/Humanitarian Law Project (IED/HLP). 20 mars 2003. Dans Nations Unies. Commission des droits de l'homme. « Specific Groups and Individuals: Other Vulnerable Groups and Individuals; Written Statement Submitted by International Educational Development, a Non-governmental Organization on the Roster ». E/CN.4/2003/NGO/260. [Date de consultation : 4 oct. 2005]

The Jerusalem Post. 25 mai 2003. Melissa Radler. « Mother Presses on to Reclaim Abducted Saudi-American Children ». (Factiva).

The Saudi Gazette [Riyadh]. 15 juillet 2003. « Girl Fights Obsolete Marriage Tradition ». [Date de consultation : 22 sept. 2005]

The Straits Times [Singapour]. 5 mai 2005. Rasheed Abou-alsmh. « Saudi Government Opening More Doors for Women ». (Factiva).

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : Amnesty International,Country Reports on Human Rights Practices for 2004, Country Reports on Human Rights Practices for 2003, ECOI.net, Freedom House, Gulf News, Human Rights Watch, Riyadh Daily, Saudi Press Agency, World News Connection.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries