Last Updated: Thursday, 24 July 2014, 13:56 GMT

Paraguay : information indiquant si les membres de mouvements étudiants sont la cible des policiers (2000-2004)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié, Canada
Publication Date 15 March 2005
Citation / Document Symbol PRY43425.EF
Reference 2
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Paraguay : information indiquant si les membres de mouvements étudiants sont la cible des policiers (2000-2004), 15 March 2005, PRY43425.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/42df6164e.html [accessed 25 July 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le représentant de Dedicamos, une organisation non gouvernementale qui oeuvre avec des mouvements étudiants, a indiqué que les relations entre la police et les organismes de jeunes, bien que difficiles, se sont améliorées (11 mars 2005).

Un cas récent touchait deux chefs de la fédération nationale des élèves du secondaire (Federación Nacional de Estudiantes Secundarios – FENAES) qui ont été mis en détention en raison de leur apparence et des vêtements qu'ils portaient (Dedicamos 11 mars 2005). Le représentant de Dedicamos a affirmé qu'à plusieurs reprises les membres de la FENAES ont fait l'objet de [traduction] « répression sévère de la part d'agents de police » lorsqu'ils participaient à des manifestations (ibid.).

De plus, toujours selon le représentant de Dedicamos, des agents de police qui étaient entrés dans des écoles à des fins de sécurité ont tenté contrôler la manière dont s'habillent les élèves ainsi que d'interdire les cheveux longs et le perçage (ibid.).

Peu d'information indiquant si les membres des mouvements étudiants sont la cible des policiers a pu être trouvée. Toutefois, l'information suivante peut être utile.

Selon un article paru dans La Nación, le 2 septembre 2004, des étudiants de la FENAES ont essayé de remettre à des sénateurs se trouvant à l'intérieur du Congrès des documents qui leur demandaient de changer une loi récemment modifiée sur le transport en commun pour les étudiants (3 sept. 2004). L'article mentionnait également que les policiers étaient présents en plus grand nombre lors de cet événement que lors d'une manifestation survenue la semaine précédente, à la fin du mois d'août 2004 (La Nación 3 sept. 2004).

Le journal Diario Popular, établi à Asunción, a mentionné que près de 50 étudiants avaient été battus par des agents de police au cours d'une manifestation organisée par la FENAES devant le Congrès du Paraguay (s.d.).

La Nación a fait état d'autres manifestations étudiantes : en 2004, des étudiants du front de défense de l'université nationale d'Asunción et du pays (Frente de Defensa de la Universidad Nacional de Asunción y del País – FEUNA) ont protesté contre les compressions budgétaires de l'université (s.d.) et, lors d'une autre manifestation concernant le budget, une route près du campus San Lorenzo de la même université a été bloquée par des étudiants (21 sept. 2004).

Une étudiante, Cynthia Celeste Fretes, a été tuée en octobre 2002 lorsque la police a fait feu sur la voiture dans laquelle elle se trouvait (La Nación 13 août 2004; Ultima Hora s.d.). Des sources ont mentionné qu'en août 2004, l'agent de police Roque Fretes Benitez a été condamné à une peine d'emprisonnement de 12 ans pour l'assassinat de la jeune femme (La Nación 13 août 2004; Country Reports 2004 28 févr. 2005). Alors que La Nación mentionnait que la police avait fait feu [traduction] « pour des raisons inconnues » (13 août 2004), le journal Ultima Hora a affirmé que la police avait pris la voiture pour une voiture volée (s.d.).

Événements de mars 1999

Les Country Reports 2002 mentionnaient que, sur les 45 personnes arrêtées après l'assassinat, en mars 1999, du vice-président Argana et de manifestants étudiants, seulement 4 personnes avaient été poursuivies à la fin de 2002 (31 mars 2003; voir aussi Country Reports 2000 23 févr. 2001).

Les Country Reports 2000 donnent plus de détails sur les événements de mars 1999 :

[traduction]

L'assassinat en mars 1999 du vice-président Luis Maria Argana, qui a été attribué en grande partie aux alliés du président de l'époque, Raul Cubas Grau, a donné lieu à des manifestations politiques au cours desquelles la police et des partisans civils du président Cubas ont tiré sur les étudiants qui manifestaient, tuant 7 d'entre eux et en blessant plus de 100 (ibid.).

Police

Certaines violations des droits de la personne ont été commises par les forces de sécurité et, dans certains cas, [traduction] « [l]a police a utilisé la force pour mettre un terme à des manifestations illégales mais pacifiques » (Country Reports 2004 28 févr. 2005). Freedom House a mentionné que la liberté de réunion et d'association [traduction] « avait été brimée » en raison de l'inaction du gouvernement précédent (les élections ont eu lieu en avril 2003) et de sa [traduction] « tolérance des menaces » et des actes de violence commis par certains de ses partisans contre des membres de l'opposition (14 sept. 2004).

Bien que la constitution interdise un tel traitement, le Comité de coordination des droits de l'homme du Paraguay (Coordinadora de Derechos Humanos del Paraguay -CODEHUPY), coalition d'organisations non gouvernementales et de syndicats, a signalé des cas de torture commis par la police (Country Reports 2004 28 févr. 2005; Freedom House 14 sept. 2004). Des mentions de personnes détenues par la police sans contact avec l'extérieur ont été trouvées (ibid.; Country Reports 2004 28 févr. 2005), ainsi que des allégations selon lesquelles des responsables du gouvernement espionnaient des personnes (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Country Reports on Human Rights Practices for 2004. 28 février 2005. « Paraguay ». Département d'État des États-Unis. Washington, DC. [Date de consultation : 8 mars 2005]

Country Reports on Human Rights Practices for 2002. 31 mars 2003. « Paraguay ». Département d'État des États-Unis. Washington, DC. [Date de consultation : 8 mars 2005]

Country Reports on Human Rights Practices for 2000. 23 février 2001. « Paraguay ». Département d'État des États-Unis. Washington, DC. [Date de consultation : 8 mars 2005]

Dedicamos [Asunción]. 11 mars 2005. Communication écrite d'un représentant.

Diario Popular [Asunción]. S.d. « Garrotearon a Estudiantes Frente a Congreso ». [Date de consultation : 8 mars 2005]

Freedom House. 14 septembre 2004. « Paraguay ». Freedom in the World 2004. [Date de consultation : 9 mars 2005]

La Nación [Asunción]. 21 septembre 2004. « Estudiantes de la UNA Festejan la Primavera con Cierre de Ruta ». [Date de consultation : 8 mars 2005]
_____. 3 septembre 2004. « Estudiantes no Pudieron Entregar Lápices y Cartas a los Senadores ». [Date de consultation : 9 mars 2005]
_____. 13 août 2004. « Confirman Condena de 12 Años a Policía que Mató a una Joven ». [Date de consultation : 8 mars 2005]
_____. S.d. « Estudiantes Marcharan por Universidad Gratuita ». [Date de consultation : 8 mars 2005]

Ultima Hora. S.d. « Caso Cynthia Celeste: Juicio oral a policia acusado de crimen ». [Date de consultation : 8 mars 2005]

Autres sources consultées

Sources orales : Le Comité de coordination des droits de l'homme du Paraguay, Casa Juventud et Amnesty International – Paraguay n'ont pas fourni d'information dans les délais prescrits pour la réponse à cette demande d'information.

Sites Internet, y compris : ABC Color Digital, Amnesty International, Comité de coordination des droits de l'homme du Paraguay, Country Reports 2003, Decidamos, Derechos, European Country of Origin Information Network, Freedom House, Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, WNC.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries