Last Updated: Monday, 28 July 2014, 16:37 GMT

Côte d'Ivoire : information sur le Rassemblement des républicains (RDR), y compris ses liens avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), sa position sur la scène politique et le traitement réservé aux membres du RHDP et du RDR par les autorités

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 9 June 2010
Citation / Document Symbol CIV103471.F
Related Document Côte d'Ivoire: The Rassemblement des républicains (RDR), including its links to the Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), its position in the political arena and the treatment of the RHDP and RDR members by the authorities
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Côte d'Ivoire : information sur le Rassemblement des républicains (RDR), y compris ses liens avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), sa position sur la scène politique et le traitement réservé aux membres du RHDP et du RDR par les autorités, 9 June 2010, CIV103471.F, available at: http://www.refworld.org/docid/50b752ec2.html [accessed 30 July 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Création du Rassemblement des républicains (RDR) et ses liens avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP)

Selon deux sources consultées par la Direction des recherches, le Rassemblement des républicains (RDR) est un parti politique qui a été créé en septembre 1994 (É.-U. nov. 2009; RDR s.d.). Le RDR a pour président Alassane Ouattara (Afrik.com 22 févr. 2010; Le Nouveau Réveil 16 févr. 2010; Nations Unies 11 mars 2010), lequel est un ancien premier-ministre de la Côte d'Ivoire (AFP 4 mars 2010; Le Monde 20 févr. 2010). Le RDR fait partie d'une coalition de partis politiques dénommée Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), laquelle comprend le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA), le Mouvement des forces d'avenir (MFA) et l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) (Le Nouveau Réveil 16 févr. 2010; Notre Voie 28 avr. 2010; AM 1er mars 2009). Cette coalition aurait été fondée en 2005 en France (Notre Voie 28 avr. 2010).

Position du RDR sur la scène politique ivoirienne

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches le 4 mai 2010, le directeur de la section d'Amnesty International (AI) en Côte d'Ivoire a souligné qu'à l'instar des membres de plusieurs partis d'opposition, des membres du RDR « occupent […] de hautes fonctions gouvernementales ». Selon plusieurs sources consultées par la Direction des recherches, des membres du RDR occupent les postes de ministre de l'Agriculture; de la Famille, de la Femme et des Affaires sociales; de l'Enseignement supérieur; ainsi que de la Recherche scientifique et des Nouvelles technologies de l'information et de la Communication (AFP 4 mars 2010; APA 4 mars 2010; Connectionivoirienne.net 4 mars 2010; RFI 4 mars 2010). Selon l'Union interparlementaire, le RDR avait obtenu cinq sièges sur 223 aux élections législatives de 2000 (Union interparlementaire s.d.).

Traitement réservé par les autorités aux membres du RHDP et du RDR

Sans préciser de quel côté sont les victimes, des sources ont signalé qu'en février 2010, quatre ou cinq personnes auraient été tuées et plusieurs autres auraient été blessées dans la ville de Gagnoa, située au centre-ouest du pays, lors d'affrontements opposant les forces de l'ordre et les militants du RHDP, qui réclamaient le rétablissement de la Commission électorale indépendante (CEI) (PANA 20 févr. 2010; Le Monde 20 févr. 2010; voir aussi Jeune Afrique 23 févr. 2010). Cette dernière avait été dissoute par le président Laurent Gbagbo le 12 février 2010 (ibid.), puis remise sur pied et placée de nouveau sous la présidence du RHDP peu après (AFP 4 mars 2010). Un article publié par Jeune Afrique le 23 février 2010 a signalé que d'autres affrontements survenus dans la ville de Daloa située à l'ouest du pays auraient fait deux morts. D'après des sources proches de l'opposition non précisées consultées par PANApress (PANA), au cours de ces affrontements, les forces de l'ordre auraient tiré à balles réelles sur les manifestants (20 févr. 2010). Dans une entrevue accordée à Afrik.com portant, entre autres, sur les manifestations qui se sont déroulées en février 2010 en Côte d'Ivoire, un politologue et sociologue au Centre d'études sur les conflits à Paris a déclaré que « les forces de l'ordre n'ont pas de formation et ne disposent pas de matériels appropriés pour contenir les manifestations, [et qu'] ils tirent malheureusement à balles réelles » (22 févr. 2010). Selon PANA, dans d'autres villes du pays telles qu'Abengourou, Dimbokro et Bondoukou, les manifestants auraient pris d'assaut les bureaux de sous-préfectures et des sièges du Front populaire ivoirien (FPI), parti au pouvoir, avant d'être dispersés par les forces de l'ordre (PANA 20 févr. 2010). En outre, d'après un article publié le 28 janvier 2010 par L'Observateur Paalga, un des quotidiens du Burkina Faso, en janvier 2010, la Jeunesse du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (JRHDP) aurait organisé une manifestation pour dénoncer la monopolisation des médias publics par les collaborateurs du président Laurent Gbagbo, exigeant également que tous les partis politiques bénéficient d'un « accès équitable et équilibré » aux organes de l'État. Parmi les sources qu'elle a consultées, la Direction des recherches n'a trouvé aucune autre information allant en ce sens.

En ce qui concerne le traitement que les autorités ivoiriennes réservent aux membres du RDR, dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches le 4 mai 2010, le directeur de la section d'Amnesty International (AI) en Côte d'Ivoire a écrit ce qui suit :

Depuis la signature de l'accord politique de Ouagadougou entre les forces belligérantes (le Président GBAGBO et le Secrétaire Général des forces nouvelles), le pays est dans une situation d'accalmie. [C]e n'est certes pas le printemps des droits humains mais de l'avis général de mes différents collègues en Côte d'Ivoire, il n'y a pas de persécution des membres du Rassemblement des [r]épublicains actuellement ni un traitement discriminatoire à l'égard des membres du parti visé.

Toutefois, sans fournir de détails, le rapport de Human Rights Watch sur la Côte d'Ivoire a signalé qu'en août 2008, des jeunes partisans du gouvernement auraient attaqué un hôtel où logeait la secrétaire générale du RDR (Human Rights Watch 2009). Selon les Country Reports on Human Rights Practices for 2009 du Département d'État des États-Unis, en septembre 2009, un enseignant et militant du RDR aurait été arrêté par des membres du Centre de commandement des opérations de sécurité (CECOS) puis détenu environ un mois à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) au motif de [traduction] « tentative pour renverser le gouvernement » (É.-U. 11 mars 2010, sect. 1.c). Selon le secrétaire pour les droits de la personne du RDR qui lui a rendu visite en octobre, son corps portait alors des cicatrices des coups dont il aurait été victime pendant sa détention (ibid.). Parmi les sources qu'elle a consultées, la Direction des recherches n'a trouvé aucune autre information sur le traitement réservé aux membres du RDR par les autorités ivoiriennes.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Afrik.com. 22 février 2010. Stéphanie Plasse. « Manoeuvres politiques en Côte d'Ivoire ». [Date de consultation : 28 avr. 2010]

Afrique Magazine (AM). 1er mars 2009. Venance Konan. « Ado peut-il être élu? ». [Date de consultation : 5 mai 2010]

Agence France-Presse (AFP). 4 mars 2010. « Côte d'Ivoire : l'opposition entre au gouvernement, fin de 3 semaines de crise ». (Africa n°1) [Date de consultation : 23 avr. 2010]

Agence de presse africaine (APA). 4 mars 2010. « Liste du gouvernement ivoirien avec l'entrée de l'opposition ». (Afrique Avenir) [Date de consultation : 30 avr. 2010]

Amnesty International (AI). 4 mai 2010. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par le directeur de section Côte d'Ivoire.

Connectionivoirienne.net. 4 mars 2010. « Gouvernement Soro II : la liste des nouveaux ministres connue ». [Date de consultation : 26 avr. 2010]

États-Unis (É.-U.). 11 mars 2010. Department of State. « Côte d'Ivoire ». Country Reports on Human Rights Practices for 2009. [Date de consultation : 26 avr. 2010]

_____. Novembre 2009. Department of State. « Background Note: Cote d'Ivoire ». [Date de consultation : 26 avr. 2010]

Human Rights Watch. Janvier 2009. « Côte d'Ivoire ». World Report 2009: Events of 2008. [Date de consultation : 26 avr. 2010]

Jeune Afrique. 23 février 2010. « Accord à l'arraché sous l'égide de Compaoré ». [Date de consultation : 30 avr. 2010]

Le Monde [Paris]. 20 février 2010. Christophe Châtelot. « En Côte d'Ivoire, des gendarmes tirent sur des opposants ». [Date de consultation : 26 avr. 2010]

Nations Unies. 11 mars 2010. Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI). « Côte d'Ivoire: UNOCI Chief and RDR Chairman Discuss Electoral Process ». [Date de consultation : 30 avr. 2010]

Notre Voie [Abidjan]. 28 avril 2010. Didier Depry. « Côte d'Ivoire : un président démocrate, une opposition violente ». (AllAfrica.com) [Date de consultation : 3 mai 2010]

Le Nouveau Réveil [Abidjan]. 16 février 2010. Paul Koffi. « Côte d'Ivoire : situation socio-politique/les leaders du Rhdp haussent le ton- "la priorité pour nous, c'est le règlement du problème de la CEI et non le gouvernement" ». (AllAfrica.com) [Date de consultation : 30 avr. 2010]

L'Observateur Paalga [Ouagadougou]. 28 janvier 2010. San Evariste Barro. « Accès des opposants aux médias publics : un abcès africain qu'il faut crever ». (Le Fasonet) [Date de consultation : 4 mai 2010]

PANApress (PANA). 20 février 2010. « Côte d'Ivoire : une manifestation fait 4 morts à Gagnoa ». (Afrique en ligne) [Date de consultation : 28 avr. 2010]

Radio France internationale (RFI). 4 mars 2010. « Le nouveau gouvernement au complet » [Date de consultation : 5 mai. 2010]

Rassemblement des républicains (RDR). S.d. « Historique du parti ». [Date de consultation : 30 avr. 2010]

Union interparlementaire. S.d. « Cote d'Ivoire: Assemblée nationale (National Assembly) » [Date de consultation : 17 mai 2010]

Autres sources consultées

Sources orales : Les tentatives faites pour joindre le président de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme (LIDHO), le bureau de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et les membres du directoire du Rassemblement des républicains (RDR) à Abidjan ont été infructueuses.

Publications : Political Parties of the World 2009.

Sites Internet , y compris : Afrol News, British Broadcasting Corporation (BBC), Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), Le Figaro [Paris], Freedom House, InfoSud Belgique (InfoSud), Grioo.com, L'Indépendant [Ouagadougou], Internationale de l'éducation (IE), Nations Unies - Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN), Organisation internationale de la francophonie (OIF), Organisation mondiale contre la torture (OMCT), Organisation de la presse africaine (African Press Organization - APO), Presse de la nation [Douala], Réseau des médias francophones (MEDIAF), Reuters, Voice of America (VOA).

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries