Last Updated: Thursday, 27 November 2014, 13:39 GMT

Bahamas : information sur le certificat d'identité (Certificate of Identity - COI) et les droits qu'il confère à son détenteur; information indiquant si une personne née aux Bahamas de parents haïtiens, qui y a vécu pendant plusieurs années avant d'avoir 18 ans et qui a obtenu quatre certificats d'identité dans les années 1980 et 1990, pourrait retourner aux Bahamas pour y vivre

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 15 November 2010
Citation / Document Symbol BHS103604.EF
Related Document Bahamas: The Certificate of Identity and the rights it confers to the bearer; whether a person who was born in the Bahamas to Haitian parents, lived there for several years before reaching the age of 18, and was issued four Certificate of Identity documents in the 1980s and 1990s could return to the Bahamas to live
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Bahamas : information sur le certificat d'identité (Certificate of Identity - COI) et les droits qu'il confère à son détenteur; information indiquant si une personne née aux Bahamas de parents haïtiens, qui y a vécu pendant plusieurs années avant d'avoir 18 ans et qui a obtenu quatre certificats d'identité dans les années 1980 et 1990, pourrait retourner aux Bahamas pour y vivre, 15 November 2010, BHS103604.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/4e4a3c5c2.html [accessed 28 November 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Dans le site Internet du ministère des Affaires étrangères (Ministry of Foreign Affairs) des Bahamas, on peut lire que le certificat d'identité (Certificate of Identity - COI) est délivré aux personnes nées aux Bahamas après le 10 juillet 1973 de parents non bahamiens (Bahamas s.d.). Le COI est délivré jusqu'à ce que le détenteur soit assez âgé pour demander la citoyenneté (ibid.). Sans être un passeport, le COI est une pièce d'identité qui permet aux non-citoyens vivant aux Bahamas de se rendre dans d'autres pays plus facilement (ibid.). Au cours d'un entretien téléphonique avec la Direction des recherches le 4 novembre 2010, un représentant du haut-commissariat des Bahamas à Ottawa a affirmé que le COI ne donne à son détenteur aucun droit en matière de citoyenneté ni aucun autre droit aux Bahamas et ne sert qu'à des fins d'identification.

Un article publié en 2010 par le Service d'information des Bahamas (Bahamas Information Services), l'agence d'information du gouvernement, décrit le COI comme un [traduction] « livret noir de 32 pages » et souligne que le Bureau des passeports (Passport Office) ne délivre plus la version qui n'avait que 2 pages (Bahamas 7 mai 2010). Le ministère des Affaires étrangères explique aussi que le COI est un [traduction] « document électronique » semblable à un passeport, contrairement au [traduction] « document papier » délivré par le passé (ibid. s.d.). La présentation d'un formulaire de demande dûment rempli, trois photographies récentes, l'original de l'extrait de naissance du demandeur - ou une déclaration de naissance - et la [traduction] « carte de vaccination de l'extrait de baptême, si disponible » figurent parmi les exigences pour obtenir un COI (ibid.). Les mineurs de moins de 18 ans doivent présenter le passeport d'un de leurs parents; si le passeport du père est présenté, une copie du certificat de mariage enregistré est également nécessaire (ibid.).

Au cours d'un entretien téléphonique avec la Direction des recherches le 1er novembre 2010, un représentant du consulat général des Bahamas à New York a affirmé que si une personne - née aux Bahamas de parents haïtiens, qui y a vécu pendant plusieurs années avant d'avoir 18 ans et qui a des COI expirés datant des années 1980 et 1990 - n'a pas demandé la citoyenneté lorsqu'elle avait de 17 à 18 ans, un COI expiré ne lui donnera pas le droit de revenir aux Bahamas (Bahamas 1er nov. 2010).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Bahamas. 4 novembre 2010. Haut-commissariat des Bahamas à Ottawa. Entretien téléphonique avec le haut-commissaire adjoint.

_____. 1er novembre 2010. Bureau du consulat général à New York. Entretien téléphonique avec un représentant.

_____. 7 mai 2010. Bahamas Information Services. Lindsay Thompson. « Passport Office Continuing Its Thrust to Better Serve the Public ». [Date de consultation : 4 nov. 2010]

_____. S.d. Ministry of Foreign Affairs. « Passport Application Requirements ». [Date de consultation : 4 nov. 2010]

Autres sources consultées

Sources orales : Les tentatives faites pour joindre des représentants de l'Immigration Department, du Ministry of Foreign Affairs et du Passport Office à Nassau ont été infructueuses.

Sites Internet, y compris : Nations Unies — Refworld.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries