Last Updated: Friday, 19 September 2014, 13:55 GMT

Liban : information sur la situation actuelle du général Michel Aoun et de Samir Geagea; traitement que les autorités réservent aux membres des Forces libanaises (FL) (janvier 2004 - juin 2005)

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Author Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié, Ottawa
Publication Date 21 June 2005
Citation / Document Symbol LBN100280.EF
Reference 7
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Liban : information sur la situation actuelle du général Michel Aoun et de Samir Geagea; traitement que les autorités réservent aux membres des Forces libanaises (FL) (janvier 2004 - juin 2005), 21 June 2005, LBN100280.EF, available at: http://www.refworld.org/docid/440ed71a20.html [accessed 19 September 2014]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Situation du général Michel Aoun

Le général Michel Aoun était le premier ministre intérimaire du Liban jusqu'à son congédiement en 1989 (BBC 13 juin 2005). Refusant de quitter son poste, M. Aoun a résisté aux Syriens, mais six mois et des milliers de morts plus tard, il a été forcé de s'exiler en France (ibid.), où il est demeuré jusqu'à son retour au Liban, le 7 mai 2005 (Christian Science Monitor 20 juin 2005; voir aussi BBC 27 mai 2005).

À son retour au Liban, M. Aoun a commencé à organiser

[traduction]

(...( une campagne électorale intensive. Il a adopté la couleur orange et la lettre grecque oméga (symbole de la résistance électrique), publié un manifeste de 43 pages donnant les grandes lignes d'un renversement complet des systèmes politique, économique et judiciaire visant à libérer le Liban de 15 années d'influence syrienne (Christian Science Monitor 20 juin 2005).

Lors du troisième tour des élections parlementaires tenu le 12 juin 2005, M. Aoun, [traduction] « férocement anti-Syriens » et candidat du Mouvement patriotique libre (BBC 27 mai 2005), est sorti vainqueur au Mont Liban, cœur de la chrétienté (Reuter 20 juin 2005). Son alliance a gagné 21 sièges (ibid.) et M. Aoun lui-même est devenu un nouveau membre élu du parlement libanais (AP 19 juin 2005). Selon deux sources, cette victoire a fait de M. Aoun la principale figure politique chrétienne (BBC 20 juin 2005; Reuter 20 juin 2005).

Situation de Samir Geagea

Samir Geagea (BBC 27 mai 2005; AI déc. 2004), dont le nom est parfois écrit « Ja'ja » (FBIS Report 12 juin 2005; Country Reports 2004 28 févr. 2005, sect. 1.c), est le dirigeant des Forces libanaises (FL), [traduction] « ancienne milice chrétienne et groupe d'opposition anti-Syriens » (BBC 27 mai 2005), interdites en 1994 (Freedom House 23 août 2004) et qui, en décembre 2004, étaient toujours interdites (AI déc. 2004). M. Geagea a été emprisonné en 1994 pour meurtre ou tentative de meurtre à l'endroit de politiciens pendant et après la guerre civile au Liban (Country Reports 2004 28 févr. 2005, sect. 1.c; BBC 27 mai 2005). Le 12 juin 2005, il était toujours derrière les barreaux (FBIS Report 12 juin 2005). M. Geagea a été détenu en isolement cellulaire dans le sous-sol du ministère de la Défense entre 1994 et septembre 2004, où on l'a déplacé dans une [traduction] « cellule plus confortable au rez-de-chaussée » (Country Reports 2004 28 févr. 2005, sect. 1.c).

Relation entre Michel Aoun et Samir Geagea

Durant la guerre civile du Liban, MM. Aoun et Geagea luttaient l'un contre l'autre (BBC 18 mai 2005). Toutefois, en mai 2005, après son retour au Liban, M. Aoun a rendu visite à M. Geagea en prison, 15 ans après leur dernière rencontre, pour [traduction] « "lui témoigner de sa solidarité dans sa cellule car le maintien de sa peine d'emprisonnement constitue une injustice" » (FBIS Report 20 mai 2005; voir aussi BBC 18 mai 2005). M. Aoun aurait déclaré : [traduction] « "(j(e crois que même si les motifs justifiant son emprisonnement étaient justes, il a passé suffisamment de temps en prison" » (FBIS Report 20 mai 2005).

Traitement que réservent les autorités aux membres des Forces libanaises

Selon Amnesty International, en 2004,

[traduction]

[u]n nombre important de personnes, en majorité des militants islamistes sunnites et des membres des groupes d'opposition, ont été arrêtées pour des motifs politiques. Parmi ces personnes se trouvaient les membres des deux groupes d'opposition interdits, le Mouvement patriotique libre et les Forces libanaises. La majorité d'entre elles ont été libérées après de courtes périodes (2005).

Aucune information additionnelle et corroborante sur le traitement que réservent les autorités aux membres des Forces libanaises n'a pu être trouvée parmi les sources consultées par la Direction des recherches.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Amnesty International (AI). 2005. « Lebanon ». Amnesty International Report 2005. (MDE 18/003/2004) [Date de consultation : 20 juin 2005]
_____. Décembre 2004. « Worldwide Appeal. Lebanon: A Decade in Detention ». [Date de consultation : 20 juin 2005]

Associated Press (AP). 19 juin 2005. « NY Nwswk Intl Edition Photo PRN1 06 19 ». (Dialog)

BBC. 20 juin 2005. « Lebanon Voters "Welcome Change" ». [Date de consultation : 20 juin 2005]
_____. 13 juin 2005. « Profile: Michel Aoun ». [Date de consultation : 20 juin 2005]
_____. 27 mai 2005. « Who's Who in Lebanon's Election ». [Date de consultation : 20 juin 2005]
_____. 18 mai 2005. « Lebanese Opposition Leaders Meet ». [Date de consultation : 20 juin 2005]

Christian Science Monitor. 20 juin 2005. Nicholas Blanford. « From Exile to Lebanon's Political Dynamo ». (Dialog)

Country Reports on Human Rights Practices for 2004. 28 février 2005. « Lebanon ». Département d'État des États-Unis. Washington, D.C. [Date de consultation : 20 juin 2005]

FBIS Report. 12 juin 2005. « FYI – Lebanese Media Coverage of Third Round of Lebanese Elections (1) Corrected Version: Lebanon Elections; Correcting Date in First Graf ». (WNC)
_____. 20 mai 2005. « Awn Holds News Conference After Visiting Ja'ja, Urges Lebanese to Forget "The Past" News Conference by General Michel Awn, Leader of the Free National Current, to Unidentified Lebanese Reporters at His Home in Beirut Following His Visit to Imprisoned Lebanese Forces Leader Samir Ja'ja – Live ». (WNC)

Freedom House. 23 août 2004. « Lebanon ». Freedom in the World 2004. [Date de consultation : 20 juin 2005]

Reuter. 20 juin 2005. Nadim Ladki. « Triumphant Hariri Pledges Reforms in Lebanon ». [Date de consultation : 20 juin 2005]
_____. 13 juin 2005. « Key Facts About Lebanon's Michel Aoun ». [Date de consultation : 20 juin 2005]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : European Country of Origin Information Network (ECOI), Free Samir Geagea Website, Human Rights Watch (HRW), Réseaux d'information régionaux intégré (IRIN), Site Internet officiel des forces armées du Liban.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries