Last Updated: Monday, 05 December 2016, 14:52 GMT

Togo : information sur la pratique du vaudou au Togo, plus particulièrement dans la tribu des Vo Asso; rituels pour devenir chef vaudou et traditions

Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication Date 6 July 2012
Citation / Document Symbol TGO104139.F
Related Document Togo: The practice of voodoo in Togo, particularly in the Vo Asso tribe; rituals to become a voodoo priest and traditions
Cite as Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Togo : information sur la pratique du vaudou au Togo, plus particulièrement dans la tribu des Vo Asso; rituels pour devenir chef vaudou et traditions, 6 July 2012, TGO104139.F, available at: http://www.refworld.org/docid/512208732.html [accessed 5 December 2016]
DisclaimerThis is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

Selon un article publié en 2008 par l'Agence France-Presse (AFP), 60 p. 100 de la population du Togo pratiquerait le vaudou (23 juill. 2008). Un article d'une agence de presse privée du Togo, Savoir News, paru en avril 2012 indique que 52 p. 100 de la population togolaise pratiquerait le vaudou (Savoir News 9 avr. 2012). Au cours d'un entretien en décembre 2011 avec Savoir News, le président national des prêtres vaudou du Togo a dit au journaliste qui le questionnait sur la pratique du vaudou qu'il lui serait « très difficile de [lui] dire certaines choses » parce que le journaliste n'était pas un initié (ibid. 26 déc. 2011).

Un rapport du gouvernement du Togo présenté au Comité des droits de l'homme des Nations Unies en 2009, relié au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, souligne que,

[d]ans le souci de permettre aux enfants en âge d'être scolarisés et de suivre les rites d'initiation du culte vaudou conformément à la tradition, le [m]inistère de l'[A]ction sociale, de la [P]romotion de la femme, de la [P]rotection de l'enfant et des personnes âgées a, en 2007, associé les chefs des couvents à la réflexion sur la durée trop longue (trois ans) de ces cérémonies initiatiques des enfants. Grâce à l'action des comités locaux de protection des enfants conjuguée avec l'esprit d'ouverture des chefs de couvents, l'initiation des enfants a lieu pendant les vacances scolaires et s'étale sur une durée de deux à quatre semaines, permettant ainsi aux enfants de fréquenter et de suivre l'initiation du culte vodou (Togo 17 oct. 2009, para. 105).

De même, le président national des prêtres vaudou a affirmé que les enfants entrent au convent pendant les vacances pour un ou deux mois (Savoir News 9 avr. 2012).

Dans un rapport sur le Togo publié en juillet 2011 par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies dans le cadre de l'Examen périodique universel, le Bureau international catholique de l'enfance (BICE) souligne qu'au Togo, la pratique traditionnelle de placer des enfants dans un couvent vaudou est « néfaste » (Nations Unies 22 juill. 2011, para. 30). Le BICE est « un réseau international catholique d'organisations engagées pour la promotion et la protection de la dignité et des droits de l'enfant » (BICE s.d.). De même, dans son rapport présenté au Comité des droits de l'homme des Nations Unies, le gouvernement du Togo a signalé qu'on « enregistre dans les régions Maritime et des Plateaux des pratiques culturelles dans les couvents où les enfants en particulier subissent des rites d'initiation préjudiciables à leur épanouissement et à leur intégrité physique » (Togo 17 oct. 2009, para. 104). En mars 2012, le Comité des droits de l'enfant des Nations Unies a souligné que la pratique « préjudiciable » des rites de formation des filles pour devenir prêtresses vaudou continue (Nations Unies 8 mars 2012, para. 57).

L'AFP a signalé en 2008 qu'il y avait des « rumeurs » de viols de filles mineures dans les couvents vaudou (23 juill. 2008). De même, au cours de l'entrevue avec le président national des prêtres vaudou du Togo en avril 2012, Savoir News a affirmé qu'il y aurait « une polémique sur la situation des filles dans les couvents. Elles seraient courtisées, voire violées dans les couvents lors des rites par des prêtres vaudou » (Savoir News 9 avr. 2012). Le présidente a répondu que

avant d'entrer au couvent, il est interdit d'avoir des rapports sexuels huit jours plus tôt. Au couvent, les hommes n'ont pas le droit d'approcher les filles.

Une « vaudoussi » qui accepte de coucher avec un prêtre vaudou dans [un] couvent devient « Allaga ».

Elle ne devient pas folle, mais elle ne sera plus elle-même (ibid.).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Agence France-Presse (AFP). 23 juillet 2008. Émile Kouton. « Togo : les fillettes asservies des couvents vaudou retournent à l'école ». [Date de consultation : 5 juill. 2012]

Bureau international catholique de l'enfance (BICE). S.d. « Découvrir le BICE ». [Date de consultation : 3 juill. 2012]

Nations Unies. 8 mars 2012. Comité des droits de l'enfant. Examen des rapports soumis par les États parties en application de l'article 44 de la Convention. Observations finales : Togo. (CRC/C/TGO/CO/3-4) [Date de consultation : 29 juin 2012]

_____. 22 juillet 2011. Conseil des droits de l'homme. Résumé établi par le Haut-Commissariat aux droits de l'homme conformément au paragraphe 15 c) de l'annexe à la résolution 5/1 du Conseil des droits de l'homme. Togo. (A/HRC/WG.6/12/TGO/3) [Date de consultation : 29 juin 2012]

Savoir News. 9 avril 2012. Junior Aurel. « Togbui Gnagblondjro III : 'Le Vaudou n'est pas satanique. Les jeunes d'aujourd'hui doivent s'approcher de leurs grands parents et leur demander ce qui les protégeait' ». [Date de consultation : 25 juin 2012]

_____. Junior Aurel. 26 décembre 2011. « Togbui Gnagblondjro III : 'Pour moi, le vaudou est la meilleure religion' ». [Date de consultation : 25 juin 2012]

Togo. 17 octobre 2009. Examen des rapports présentés par les États parties en vertu de l'article 40 du Pacte. Quatrième rapport périodique des États parties. Togo. (CCPR/C/TGO/4) [Date de consultation : 29 juin 2012]

Autres sources consultées

Sources orales : Un professeur d'anthropologie et un specialiste du vaudou haïtien n'ont pas pu fournir d'information pour cette réponse. Les tentatives faites pour joindre un représentant de la Canadian Togolese Community et une professeure d'anthropologie sociale ont été infructueuses dans les délais fixés pour cette réponse.

Sites Internet, y compris : AllAfrica.com; ecoi.net; États-Unis - Department of State; Institut français de recherche en Afrique; Factiva; France24; Geotours; Jeune Afrique; Mail & Guardian Online; Le Monde; Letogolais.com; Nations Unies — Refworld; Persée; Portail Togo tourisme; Radio Gameli; Radio Lomé; Mo5-togo.com; Radio France internationale; République togolaise; Togo-Presse; Voyage Vaudou Afrique.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on Refworld.

Search Refworld

Countries